×
5 784
Fashion Jobs
Publicités

Intertextile et Yarn Expo renforcent leur emprise régionale

Publié le
today 2 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les salons chinois des textiles et fils Intertextile et Yarn Expo annoncent tous deux une hausse significative de leur fréquentation pour leurs éditions tenues à Shanghai du 12 au 14 mars derniers. Un rendez-vous qui marque une montée en puissance de la session de printemps, traditionnellement plus réduite que celle d’automne. Mais aussi, et surtout, une aura régionale accrue du rassemblement professionnel qui se pose en voisin du salon de l'habillement Chic.


Intertextile a réuni 94 661 professionnels à Shanghai du 12 au 14 mars derniers - Messe Frankfurt


Cette édition d'Intertextile a réuni 3 273 exposants (-3,3 %), avec une hausse de 12 % de l’offre internationale, portée à près de 600 sociétés. Une présence étrangère qui a gagné surtout en sociétés coréennes, japonaises, indiennes, et vietnamiennes, en parallèle d’un accroissement moins perceptible des présences espagnole, américaine et russe. Le salon des fibres et fils Yarn Expo a renforcé quant à lui son offre de 7,5 % avec 468 sociétés, avec là encore un accroissement notable de l’offre issue d'Asie-Pacifique.

Une évolution qui s'est traduite du côté des visiteurs par une croissance de 15 % du visitorat d'Intertextile, avec 94 661 professionnels de 110 nationalités. Yarn Expo a pour sa part accueilli 28 302 visiteurs, en progression de 9 %. Des hausses qui ont surpris jusqu'aux organisateurs, Messe Frankfurt et la Chambre chinoise du commerce textile (CCPIT-Tex), notamment après la progression déjà constatée un an plus tôt. « Après les bilans mitigés des différents rendez-vous de l’industrie cette saison, nous ne nous attendions pas à un tel renforcement », se félicite la directrice générale de Messe Frankfurt Hong Kong, Wendy Wen.

« Il s’agit pour nous d’un rendez-vous clef, tant pour rencontrer nos clients existants que vous promouvoir nos plus récentes innovations, surtout dans le contexte économique actuel », nous explique M. Zhoujing, le responsable du département "fibres synthétiques" du grand groupe chinois Sinopec. La situation économique de la Chine, dont la croissance ralentit sensiblement, a été en effet un sujet de discussion récurrent sur le rendez-vous. Même si peu sont les fabricants chinois à se risquer à des prédictions. « Il s’agit simplement d'une phase de transition, tant pour l’industrie que pour la consommation, dont un nouvel équilibre va émerger pour le marché », indique de son côté Justin Huang, président de la Taiwan Textile Federation.


Michael Bonzom (NellyRodi) présentant les tendances printemps-été 2020 - Messe Frankfurt


Robin Fu, vice-président des ventes du tisseur chinois Richpeace n’en note pas moins une forte activité lors de cette édition. Tout comme Neeraj Gupta, directeur général du grand filateur indien Indorama Corporation et figure connue de l’industrie locale. « Il faut un grand rendez-vous régional car les productions changent, beaucoup de questions se posent, et certains pays révèlent tout leur potentiel, à commencer par l’Inde », explique le dirigeant. Une vision prospective que partage le responsable des ventes internationales de la société coréenne HJ Lite venue exposer ses tissus réfléchissants, pour qui Intertextile joue un rôle de veille croissant face à l'accélération de l'offre de tissus innovants asiatique.

Une place pour les fabricants occidentaux

Des innovations asiatiques au milieu desquelles les entreprises occidentales continuent d’attirer les regards, misant sur leurs savoirs-faire et leurs productions haut de gamme. « Les donneurs d’ordre viennent en sachant qu’ils trouveront des groupes étrangers au savoir-faire réputé, ce qui fait que les rendez-vous s’enchaînent rapidement pour nous », explique Chen Hongrong, directeur général adjoint de Vitality (Groupe Scabal). A quelques pas de là, l’espace Milano Unica, salon dans le salon à l’aspect lounge soigneusement travaillé, le bilan est également positif. « Le salon est l’occasion de beaucoup de rendez-vous. Chaque marché d’Asie-Pacifique a des marques haut de gamme et luxe, et le savoir-faire italien reste un argument face aux productions locales, même si ces dernières montent en gamme », explique Umberto Quaglia, directeur des ventes et marketing Guabello (Marzotto Group).

Une dizaine d’entreprises françaises avaient également fait le voyage, dont les bureaux de style Peclers, Promostyl et NellyRodi, celui-ci ayant d’ailleurs conçu pour le salon un espace tendances n’ayant pas désempli pendant les trois jours, au cœur de l'International Hall. Quatre dentelliers tricolores, André Laude, Albert Guegain, Solstiss et Jacques Bracq, étaient par ailleurs installés côte à côte. Le dirigeant du premier, Jean-Pascal Laude, que nous avions déjà rencontré sur place, se montre beaucoup plus circonspect qu’un an plus tôt quant à cette édition.

Ses voisins Eric Guégain et Marc Barbisan (Solstiss) affichent eux davantage d'enthousiasme après trois jours de foire. Et cela bien que la faible mise en avant du savoir-faire français par rapport aux fabricants italiens soit relevé. « Il y a certains acheteurs qui arrivent sans connaître notre produit ou notre marché. Forcément, ils ne comprennent pas tout de suite nos prix très élevés », note de son côté Hervé Denoyelle, directeur du développement de Safilin, l’un des derniers filateurs européens de lin.


Intertextile et Yarn Expo ont réuni respectivement 3 273 et 468 sociétés exposantes sur leurs éditions de mars 2019 - Messe Frankfurt


Alors que la Chine est devenue l’an passé le premier marché international pour les ventes d’habillement, l’importance d’Intertextile dans la chaîne d’approvisionnement des fabricants chinois et asiatiques s’en trouve grandie. Une situation qui n’est cependant pas sans défi à l’heure de l’émergence de nouvelles attentes du côté des consommateurs locaux (relire notre article Le textile chinois entame sa lente conversion écoresponsable). Mais la montée en gamme progressive des productions chinoises, dont le savoir-faire se renforce rapidement, pousse d’ores et déjà filateurs et tisseurs occidentaux à plus de vigilance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com