×
7 564
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Intertextile Shanghai travaille son envergure sur son édition du printemps 2019

Publié le
today 7 mars 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Du 12 au 14 mars, le centre national des expositions et des congrès de Shanghai accueillera l’édition printanière d’Intertextile Shanghai Apparel Fabrics. Le grand rendez-vous chinois du textile, qui se tient en parallèle du salon Chic, attend plus de 3 300 exposants venus de 20 pays et au moins 80 000 visiteurs professionnels.


Intertextile Apparel


Organisé par Messe Frankfurt et le conseil chinois de l’industrie textile (CCPIT-Tex), Intertextile présentera, outre 2 700 sociétés chinoises, quelque 500 spécialistes étrangers. Sera comme à son habitude proposé un espace "Salon Europe", qui regroupera les productions industrielles autrichiennes, françaises, allemandes, italiennes (via le pavillon Milano Unica), néerlandaises, suisses, turques et britanniques. S'ajouteront à cela des pavillons coréen, japonais, taïwanais, indien et pakistanais.

Les visiteurs pourront également se rendre sur l'espace "Premium Wool Zone", dédié comme son nom l’indique à la laine de qualité, tandis qu’"Accessories Vision" présentera plus de 450 spécialistes des fournitures pour l’industrie (boutons, zips, étiquettes…), et que "Verve for Design" exposera des dessins textiles venus de partout dans le monde.

Mais l’un des cœurs de cette nouvelle édition, traditionnellement plus compacte que celle de septembre, sera sans nul doute la zone "All About Sustainability". Un espace qui, au-delà de matériaux écoresponsables, offrira une mise en contact avec des services de tests et de vérifications, ainsi que des conférences sur le sujet qui se succéderont durant le rendez-vous.

L’offre technique du salon sera également de retour avec le "Functional lab" et ses 280 fabricants de produits offrant divers avantages comme la résistance à la chaleur ou la respirabilité. Le denim sera quant à lui présent via les 110 sociétés composant l’espace "Beyond Denim", avec des productions chinoises, pakistanaises, turques, vietnamiennes et autres.


Intertextile Apparel


Cette saison, un soin particulier sera accordé à l’accueil des acheteurs internationaux, le "Business Matching Programme" devant faciliter leurs prises de rendez-vous. Outre d’importantes délégations d’acheteurs venant du Bangladesh et du Vietnam, les organisateurs mentionnent la présence de grandes marques autrichiennes, coréennes, malaisiennes, britanniques ou encore américaines.

La Chine, marché roi de l'habillement

Six halls du massif centre des expositions seront dédiés à ce rendez-vous, dont la précédente édition estivale avait en mars 2018 attiré 84 314 visiteurs venus de 104 pays. Une hausse massive de 15 % qui accompagnait une offre elle-même renforcée avec 3 386 exposants, en réponse à l'évolution du marché chinois du textile-habillement.

Cette nouvelle édition intervient alors que la Chine est symboliquement devenue le plus gros marché mondial de l’habillement en 2018, avec 373 milliards de dollars, contre 355 milliards pour les Etats-Unis, qui dominaient jusque-là le classement. Le salon intervient d’ailleurs sur fond d’interrogation quant à la guerre commerciale qui s’est installée entre Washington et Pékin.


Intertextile Shanghai


Une lutte commerciale qui, comme nous l’indiquait récemment des exposants du salon parisien Texworld (organisé par Messe Frankfurt), pousserait côté grand export les entreprises locales à privilégier les donneurs d’ordres européens. La Chine était l’an passé le premier fournisseur de l’Union européenne aussi bien en habillement (26 milliards d’euros) qu’en textile (10,5 milliards d’euros), selon l’Institut français de la mode.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com