×
5 632
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
24 oct. 2022
Temps de lecture
7 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Iryna Danylevska, fondatrice de l’Ukrainian Fashion Week : "La mode sait être solidaire"

Publié le
24 oct. 2022

Huit mois après le début de la guerre en Ukraine, Iryna Danylevska revient pour Fashionnetwork.com sur le soutien du monde de la mode à son pays lors de la dernière Fashion Week et sur la situation des créateurs ukrainiens aujourd'hui.


Iryna Danylevska, la fondatrice de l'Ukrainian Fashion Week - DR


FashionNetwork.com : Vous avez noué de nombreuses relations avec les Fashion Weeks du monde entier, avez-vous été surprise par ce soutien international à l'Ukraine?
 
Iryna Danylevska : Surprise, heureuse et inspirée. Ce qui se passe avec l'initiative "Support Ukrainian Fashion" ("Soutenir la mode ukrainienne") est un cas d’école pour l'industrie de la mode. Neuf Fashion Weeks, ainsi de Berlin, Madrid, Copenhague, Bruxelles, Budapest..., ont accueilli des créateurs ukrainiens. Grâce à ce soutien, près de 40 marques ukrainiennes ont pu réaliser leur collection printemps-été 2023. Cette saison a été la plus difficile et la plus tragique de notre histoire. Néanmoins, la 51e saison de l'Ukrainian Fashion Week a eu lieu. En cette période tragique pour l'Ukraine et pour le monde entier, la mode ne fait pas seulement preuve de diversité, d'inclusion, de durabilité et de liberté. Elle déclare aussi son engagement envers les valeurs humanistes et démocratiques. La mode sait être solidaire. 

FNW : Comment était organisée l’Ukrainian Fashion Week avant la guerre?
 
ID : L’Ukrainian Fashion Week a été fondée en 1997. Nous sommes la première Fashion Week en Europe centrale. Nous sommes très fiers que, quels que soient les circonstances et les cataclysmes politiques ou financiers, l'Ukrainian Fashion Week n'a pas manqué une seule saison en vingt-cinq ans. Pour 2022, nous préparions de nombreux grands projets. Nous les avons annoncés début février. Mais, quelques semaines plus tard, le 24 février, la Russie a déclenché une guerre totale en Ukraine qui a changé la vie de chaque Ukrainien.
 
FNW : Les Fashion Weeks de Paris, Londres, Milan et New York ne se sont pas jointes à vous. Comment l'expliquez-vous? 
 
ID : Tout d'abord, il est nécessaire de mentionner qu'elles "n'ont pas rejoint" l'initiative "Support Ukrainian Fashion". À Paris, Milan et New York, des événements ont eu lieu avec la participation de créateurs ukrainiens. Par exemple, une présentation des créateurs ukrainiens de Vogue Ukraine a eu lieu à Paris pendant la semaine de la mode. Le "Big Four" est également une grosse bureaucratie et difficile à intégrer. De façon générale, la mode ukrainienne a résonné sur tous les podiums du monde cette saison... et c'est le plus important!


La marque ukrainienne Vorozhbyt & Zemskova - DR


FNW : Quelles étaient les conditions offertes par les différentes Fashion Weeks aux designers ukrainiens?
 
ID : Certaines Fashion Weeks offraient des frais de participation réduits, d'autres une participation gratuite pour les designers ukrainiens et certaines prenaient en charge tous les frais d'organisation du défilé et payaient le vol et l'hébergement du designer dans leur ville. Chaque Fashion Week a offert ce qu'elle pouvait. Et nous avons accueilli chaque proposition avec gratitude. 
 
FNW : Certaines Fashion Weeks sont-elles déconnectées de la situation en Ukraine?
 
ID : D’un point de vue émotionnel, oui elles le sont. Et elles ont le droit de ne pas comprendre pleinement ce qui se passe en Ukraine. Même nous, Ukrainiens, n'arrivons pas toujours à comprendre ce qui se passe. Nous ne pouvons toujours pas croire, ou plutôt accepter, qu'un pays européen indépendant ait été attaqué par un pays voisin. Que nos villes soient détruites par des attaques de missiles. Qu'en 2022, l'armée russe tue, viole, mutile les civils. Que les soldats ukrainiens capturés soient affamés et torturés. Que les missiles russes touchent les musées, les écoles, les jardins d'enfants et les bâtiments résidentiels. Nous, Ukrainiens, devenons fous devant une telle réalité. Douleur, chagrin, colère, souffrance - c'est ce que nous ressentons. Parfois, le cerveau refuse de croire que cela puisse arriver dans un monde civilisé. Je comprends donc que certaines personnes ou organisations en Europe ne puissent pas toujours saisir l'horreur qui se passe en Ukraine.
 
FNW : Comment avez-vous réussi à réunir les créateurs de mode ukrainiens autour de ces différents événements dans un contexte de guerre? 
 
ID : Nous savions très clairement ce que nous devions faire et comment le faire lorsque nous avons créé l'initiative "Soutenir la mode ukrainienne". Cela n'a pas été facile. Pendant cinq mois de préparation, nous avons écrit plusieurs centaines d'e-mails, tenu des dizaines de réunions en ligne. Nous avons clairement compris quel format conviendrait à chaque marque et quel marché national serait intéressant pour elle. En outre, dès les premiers jours de la guerre, nous sommes restés en contact avec les créateurs. Nous savions qui préparait de nouvelles collections pour la saison, et qui préparait des capsules. Nous savions qui était hors d'Ukraine et qui était dans le pays. Le ministère de la Culture et de la Politique de l'information nous a aidé à obtenir des permis pour que les stylistes hommes puissent voyager à l'étranger (depuis le début de la guerre, les hommes ukrainiens doivent obtenir l'autorisation du service des frontières du pays pour voyager, ndlr). Par conséquent, tout était clair et organisé. 


La marque Litkovska, présente à la Paris Fashion Week - DR


FNW : Pouvez-vous nous parler de la situation des créateurs ukrainiens? 
 
ID : La guerre a changé la vie de chacun d'entre nous. Les designers ukrainiens ont commencé par soutenir l'armée de leur pays. Certains ont donné de l'argent pour les blessés ou les réfugiés, d’autres ont fait du bénévolat, aidé les personnes âgées seules, ou nourri les chiens sans abri... La marque Vorozhbyt & Zemskova a cousu des housses pour des gilets pare-balles sur des machines à coudre qui n'avaient "vu" que des robes en soie avant la guerre. Le créateur Andre Tan a conçu des vêtements et des sous-vêtements pour l'armée dans ses usines. Les jeunes stylistes Sidletskiy et Starchak ont réalisé des vestes et des chapeaux. Kachorovska et Marsala ont produit des chaussures militaires. La marque Сoat a également créé des baskets avec le drapeau national en collaboration avec les Italiens, et toutes les recettes de ce projet ont été données à l'armée. Et il y a des dizaines d'exemples de ce genre. Finalement, la plupart des créateurs ont continué à créer. C'est pourquoi nous avons considéré qu'il était du devoir de l'Ukrainian Fashion Week de soutenir les marques ukrainiennes et de tout faire pour faire connaître leurs collections printemps-été 2023 au monde entier.
 
FNW : Certains créateurs ukrainiens ont-ils quitté le pays?
 
ID : Aujourd'hui, de nombreuses marques continuent à travailler à Kiev. Certains créateurs ont délocalisé leur activité et se sont installés dans l'ouest de l'Ukraine, à Lviv, Tchernivtsi ou Ivano-Frankivsk. Il y a des marques qui ont déménagé à l'étranger ou une partie de l'équipe, comme les mères avec enfants, qui vivent et travaillent temporairement à l'étranger. La plupart des marques conservent leur production en Ukraine, ce qui permet également de rémunérer le travail des équipes et de continuer à payer des impôts à l'État. 
 
FNW : Aujourd'hui, combien de créateurs sont réunis sous la bannière de la Fashion Week ukrainienne? 

 
ID : Au cours des vingt-cinq années d'existence de l'Ukrainian Fashion Week, nous avons présenté plus de 300 créateurs. Aujourd’hui, 60 à 70 marques participent à l'Ukrainian Fashion Week ou à nos autres projets. Le panorama est très éclectique. Certains proposent des marques conceptuelles, d'autres se concentrent sur les nouvelles technologies et la mode durable. Litkovska, Bevza, Frolov, Ruslan Baginskiy, Vita Kin, Gasanova, Gunia Project... et bien d'autres marques ukrainiennes de renommée mondiale créent des vêtements modernes en utilisant des techniques inspirées du design et des traditions populaires. De façon générale, les designers ukrainiens créent des vêtements de très haute qualité en termes de conception, de production et d’émotion.


Starchak, une marque ukrainienne émergente - DR


FNW : Quels sont les projets de la Fashion Week ukrainienne pour la prochaine saison? 
 
ID : Traditionnellement, les saisons de la Fashion Week ukrainienne ont lieu début février et début septembre, juste avant la Fashion Week de New York. Il m'est difficile de prédire comment la situation va évoluer. Serons-nous en mesure d'organiser en toute sécurité la Fashion Week ukrainienne en février 2023 à Kiev ou non? Nous pensons tous que nous allons gagner la guerre mais nous ne savons pas quand cela se produira. Par conséquent, nous réfléchissons à des formats à Kiev et nous commençons également à négocier avec nos collègues à l'étranger.
 
FNW : Où les clients peuvent-ils acheter des marques de mode ukrainiennes?
 
ID : Les marques de mode ukrainiennes sont présentées sur des plateformes en ligne mondiales telles que Farfetch (Anna October, Bevza, Ienki Ienki, Litkovska, Ruslan Baginskiy, Sleeper, Vita Kin), Net-a-Porter ou Luisaviaroma et Angel for fashion, et dans des endroits physiques connus, par exemple à Rinascente en Italie, à Selfridges en Grande-Bretagne ou à Globus en Suisse.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com