×
Par
AFP
Publié le
28 janv. 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Italie : 1 400 euros de Tod's aux salariés pour plus de pouvoir d'achat

Par
AFP
Publié le
28 janv. 2008

MILAN (Italie), 28 jan 2008 (AFP) - Le maroquinier et accessoiriste de luxe italien Tod's, dirigé par Diego della Valle, va verser en 2008 une prime de 1 400 euros à ses salariés afin de défendre "leur pouvoir d'achat", a fait savoir le groupe dans un communiqué.

"Etant donné les difficultés objectives que connaissent les salariés en raison de la réduction de leur pouvoir d'achat, le groupe Tod's, reconnaissant pour leur implication dans leur travail, annonce qu'il versera 1 400 euros à chaque salarié en 2008", est-il dit dans le communiqué.

L'annonce du versement de cette prime, qui sera fractionnée en mensualités, intervient à un moment où le fabricant italien de chaussures de luxe devrait afficher de solides résultats pour 2007, le bénéfice net des neuf premiers mois ayant déjà progressé de 10,2 %.

Cette initiative a cependant été accueillie fraîchement par les syndicats.

Le secrétaire national de la branche textile-chimie (Femca) de la Cisl, Sergio Spiller, a critiqué "l'attitude ancestrale de patron du XIXe siècle de Diego Della Valle".

L'initiative du maroquinier italien s'inscrit aussi dans un contexte de fortes revendications salariales de la part des syndicats qui soulignent la perte du pouvoir d'achat due à la hausse des prix de l'énergie et des matières premières.

Selon une étude de la Banque d'Italie publiée lundi, le pouvoir d'achat d'un ménage salarié est resté stable entre 2000 et 2006.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.