Italie : Rolex répond à Renzi qui dénonçait des casseurs avec Rolex

La fameuse marque de montres Rolex s'est payé une pleine page mercredi dans les journaux italiens pour dénoncer des propos du chef du gouvernement Matteo Renzi traitant de « fils à papa avec Rolex » les casseurs de Milan.

Image capture d'écran twitter - Tribune de Genève
Vendredi, plusieurs dizaines de casseurs ont incendié des dizaines de magasins et de voitures en marge d'une manifestation à Milan à l'occasion de l'inauguration de l'Exposition universelle.

Samedi, Matteo Renzi et son ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, avaient assuré que « les habituels voyous à capuche et les fils à papa avec Rolex » n'avaient pas gâché la fête.

Dans un encart d'une page publié dans les grands quotidiens italiens, Gianpaolo Marini, administrateur délégué de Rolex Italie, a dénoncé une atteinte à la réputation de la marque et a demandé aux deux responsables de revenir sur leurs propos.

Sur une photo de presse, un casseur apparaît avec au poignet une montre métallique qui pourrait être une Rolex. Mais il est impossible d'affirmer à partir des images qu'il s'agit d'une Rolex « et a fortiori d'une vraie Rolex », a souligné Gianpaolo Marini.

« Si en tant que citoyen de Milan j'ai pu apprécier le sacrifice des forces de l'ordre, en tant que responsable (de Rolex, ndlr) je dois exprimer mon regret et ma déception pour l'association créée par vos paroles entre le fait de détruire des vitrines et le fait de porter une Rolex », a-t-il insisté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

HorlogerieMédias
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER