×
Publicités
Publié le
7 févr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Italie: le site "The unseen profiles" veut rapprocher les entreprises des créatifs multiculturels

Publié le
7 févr. 2022

Le mouvement "Black lives matter" a donné de la visibilité aux minorités depuis deux ans. Mais derrière les paillettes des défilés et des magazines, où les mannequins non européens sont enfin parvenus à briser le plafond de verre, au sein de l’industrie de la mode, la réalité est bien différente. Pour donner voix aux multiples talents issus des minorités asiatiques, africaines, etc. implantés en Italie, Michelle Francine Ngomno, la fondatrice de l’Afro Fashion Association à Milan, a créé la plateforme "The unseen profiles" (les profils invisibles).


Le site veut promouvoir l'inclusivité dans les entreprises - theunseenprofiles.com


L’italo-camerounaise a fondé son association en 2015 avec Ruth Akutu Maccarthy, d'origine ghanéenne, pour promouvoir la mode africaine en Europe. Elle est à l’origine aussi du collectif Wami (We are made in Italy) lancé en 2020 avec les designers Stella Jean et Edward Buchanan et soutenu par la Camera Nazionale della Moda (CNMI). Projet, qui a permis notamment à un petit groupe de stylistes africains basés en Italie de participer à la Fashion Week de Milan depuis deux ans. Ce sont eux, à nouveau, qui ouvriront la prochaine Semaine de la mode féminine, le 23 février.

Forte de cette expérience, Michelle Francine Ngomno a voulu aller plus loin, déclinant son site theunseenprofiles.com en anglais et l’ouvrant à tous les secteurs, de la mode à l'architecture, du sport à l'ingénierie, etc. Elle souhaite favoriser une répartition plus équitable des opportunités, en gommant les freins invisibles qui empêchent encore souvent aux jeunes issus de l'immigration d’obtenir un entretien.

L’objectif est de faire bouger les lignes au cœur de l’industrie, loin des médias et des campagnes inclusives de façade promues par les marques ces derniers temps. La plateforme, soutenue par Vogue Italie, a "été créée dans le but de constituer un point de rencontre entre des professionnels et  les entreprises caractérisées par une sensibilité évoluée envers les thématiques de l'inclusivité", exposent les promoteurs du projet dans un communiqué.  

L’Afro Fashion Association collabore ainsi avec des entreprises, qui "reconnaissent le fort potentiel d'un apport culturel diversifié au sein du monde du travail et sont désireuses de donner une nouvelle impulsion à leurs activités en embauchant les meilleurs candidats disponibles sur le marché, tout en appliquant une politique de management de la diversité", soulignent-ils, en indiquant que le site s’appuie sur une base de données de plus de 3.000 personnes, recueillies au cours des six dernières années.

Les offres d’emplois ou de recherche d’emplois sont présentées ensembles. "Les entreprises pourront accéder aux services de la plateforme grâce à des abonnements personnalisés, qui permettront de financer les activités de l'Afro Fashion Association. Les candidats bénéficieront des activités de mentorat proposées par l'équipe de la plateforme".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com