×
Publicités
Publié le
14 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Italie : réouverture de certains commerces mais confinement jusqu'au 3 mai

Publié le
14 avr. 2020

C'est «une décision difficile mais nécessaire dont j'assume toute la responsabilité politique», a déclaré le Premier ministre Giuseppe Conte lors d'une allocution solennelle.
A l'entrée d'un week-end pascal qu'ils vivront dans le huis-clos de leur domicile, les 60 millions d'Italiens ont écouté le chef du gouvernement leur annoncer la poursuite des mesures imposées depuis un mois: interdictions de rassemblements, atteintes drastiques à leur liberté de circuler, quasi-mise à l'arrêt de leur économie.


Photo officielle transmise à l'AFP par le Palais Chigi montrant Giuseppe Conte à son bureau le 26 mars 2020 Palais Chigi / AFP


Depuis plusieurs jours, Giuseppe Conte est soumis à une double pression contradictoire.
Médecins et scientifiques l'appellent à ne pas faire repartir le pays trop tôt, au risque de relancer la pandémie alors qu'elle ralentit depuis une dizaine de jours dans le pays qui reste le plus endeuillé au monde (19 000 morts), selon les bilans officiels.

Ecoles en septembre ?

A contrario, les milieux d'affaires mettent en garde contre les dommages terribles que risque la troisième économie européenne. Ce dilemme est particulièrement fort pour le Nord, le plus touché par le Covid-19, avec 80 % des décès, mais qui est aussi le poumon économique de l'Italie (45 % du PIB).

Si Lombardie, Emilie-Romagne, Vénétie et Piémont «ne repartent pas à court terme, le pays risque d'éteindre définitivement son moteur», ont prévenu cette semaine des responsables du patronat (Confindustria) dans ces régions. Ils ont exigé «une feuille de route pour une réouverture ordonnée et en toute sécurité du cœur économique du pays». Celle dessinée vendredi par Giuseppe Conte risque de ne pas leur convenir.

«Je sais que nous sommes tous impatients de repartir» et «j'espère qu'on pourra le faire après le 3 mai avec prudence et de façon graduelle», a déclaré le responsable, qui n'a pas détaillé cette hypothétique reprise. Il n'a par exemple pas évoqué la réouverture des écoles qui, selon les médias, ne serait pas envisagée avant septembre.

Cependant quelques activités et commerces seront autorisés à reprendre à compter du 14 avril : à savoir les librairies, les papeteries, les boutiques d'équipements et d'habillement pour enfant. Seront autorisés les activités de l'exploitation forestière et de manière générale les activités liées à l'agriculture et les chantiers relatifs à des travaux hydrauliques. Les fabricants d'ordinateurs, les associations internationales seront également autorisés à reprendre leurs activités, le tout en respectant la distanciation sociale et les mesures sanitaires en place.

Notons qu'il est également permis à partir du 14 avril de se rendre dans une entreprise ou commerce fermé pour y effectuer de la manutention, envoyer du courrier ou faire des paiements, effectuer un nettoyage des lieux.

«Nous ne pouvons nous permettre une reprise de la contagion» et «si on abandonne maintenant, on risque (...) de devoir repartir de zéro», a-t-il prévenu.

(Avec AFP)
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com