×
7 078
Fashion Jobs

Ivan Poupyrev (Google) : « Le tissu tactile est l’étape suivante des accessoires connectés »

Publié le
today 30 juin 2016
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Google entend imprimer sa marque sur les fils et tissus connectés, notamment à travers un prototype développé avec Levi’s. Ce Jacquard Projet permet de faire d’une zone de tissu un espace tactile permettant d’interagir avec téléphones et objets connectés. « Un début », explique à FashionMag le docteur Ivan Poupyrev, a la tête du programme technique Advanced Technology and Projects (ATAP) de Google.

Exemples de tissus conducteurs d'information basés sur la technologie Google, présentés sur Viva Technology - M.Guinebault


Google a en effet présenté Jacquard à Paris, à l’occasion du salon Viva Technology. L’occasion de montrer plusieurs types de tissus produits à partir du fil créé connecté créé par Google. Fil d’une apparence et flexibilité tout à fait commune, mais s’avérant en réalité un conducteur d’information à grande vitesse. Ainsi, d’une simple caresse de la main sur une section du tissu, le passage des doigts et l’intensité de leur pression sont reproduits fidèlement sur un écran de contrôle.

« Cela fonctionne, en gros, comme un écran tactile de téléphone, alors que c’est un matériel flexible », explique Ivan Poupyrev. « Si vous le portez, le vêtement sait de quelle manière vous le portez, peut changer de configuration selon votre position ou faire des ajustements… Notre prototype Levi’s est centré sur le cyclisme. Il permet de recevoir une vibration dans sa manche, et déclencher un lecteur audio via un "swip" (glissement) sur le tissu. Ou le synchroniser avec les commandes vocales du téléphone pour lui demander de vous guider jusque chez vous. »

 


Produit au Japon, le fil a été pensé pour pouvoir être utilisé par les mêmes usines de textile et d’habillement produisant déjà pour les marques. L’idée n’est en effet pas de proposer des lignes connectées, mais de pouvoir proposer un vêtement existant dans sa déclinaison tactile.

Et Google attend des marques intéressées qu’elles s’approprient les propriétés et possibilités du Jacquard pour y apporter leurs propres fonctionnalités.

« Nous sommes encore aux prémices. Nous sélectionnons soigneusement les marques avec qui nous travaillons. Mais c’est vraiment aux marques de voir comment l’intégrer à leur univers. Cela peut aboutir à de nouvelles solutions de communication, ou à une utilisation de la cinétique. Le tissu tactile est l’étape suivante des accessoires connectés. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com