J.Crew : le nouveau PDG jette l'éponge

Les rebondissements continuent chez J.Crew. Après seulement 17 mois à la tête de l’entreprise, toujours en proie à de grandes difficultés, le directeur général Jim Brett quitte le navire, a annoncé la firme de mode américaine samedi. Un départ à ce point inattendu qu’aucun nom n’a été annoncé pour le remplacer. Ses fonctions seront pour l'heure assurées par quatre responsables internes.


J.Crew

Jim Brett a fait ses armes chez West Elm, JCPenney, May Company, Anthropologie et Urban Outfitters avant de prendre son poste chez J.Crew en juin 2017. Depuis, il était à la tête de la stratégie de redressement de la compagnie, qui a affiché pour la première fois depuis quatre ans des ventes à parc comparable en hausse sur son dernier trimestre.

Malgré tout, son communiqué de départ établit clairement un conflit avec le conseil d’administration concernant la stratégie. « Pour rendre à J.Crew son statut iconique, il a fallu réinventer la marque pour refléter l’Amérique d’aujourd’hui avec un positionnement plus large et plus inclusif. Mais malgré une récente relance de la marque qui donne déjà des résultats positifs, le conseil et moi-même avons été incapables de trouver un terrain d’entente concernant l’évolution future de la compagnie », a indiqué Jim Brett.
 
Aucun successeur n’a encore été désigné par la société. En attendant de trouver celui ou celle qui remplacera Jim Brett, une équipe de quatre responsables du groupe assurera l'intérim : le directeur des opérations Michael Nicholson, le directeur de l’expérience client Adam Brotman, la directrice de gestion Lynda Markoe et la présidente de Madewell Libby Wadle.

Le prochain candidat au poste va devoir relever un défi de taille. Jim Brett a réussi à redorer quelque peu le blason de la marque après des années désastreuses sous l’égide du PDG Mickey Drexler et de la directrice créative Jenna Lyons, en baissant les prix, en élargissant l’offre de tailles et en commençant à vendre la ligne accessible Mercantile sur Amazon. Mais la société n’est pas tirée d’affaire pour autant.

Si son label phare J.Crew a réussi à redresser ses ventes en comparable au dernier trimestre,  l’augmentation reste timide et intervient après plusieurs années de chute libre. La griffe Madewell affiche pour sa part de bonnes performances et a permis au groupe de renouer avec la croissance au premier semestre 2018.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresNominationsBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER