×
6 352
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
4 mai 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

J.Crew se place en faillite

Publié le
4 mai 2020

Faisant face à des difficultés depuis quelques années, J.Crew se voit encore un peu plus affaibli par la crise du Covid-19 qui impose la fermeture de ses points de vente. Le groupe de mode new-yorkais a demandé son placement sous la protection du fameux chapitre 11 de la loi américaine sur les défaillances d'entreprises. La société ainsi en faillite volontaire peut organiser une restructuration.


Collection printemps-été 2020 - J.Crew


Cette procédure va lui permettre de recomposer sa structure financière : l'entreprise annonce la conversion dune partie de sa dette en capital à hauteur de 1,65 milliard de dollars (1,51 milliard d'euros), auprès de la majorité de ses prêteurs (Anchorage Capital Group, LLC et GSO Capital Partners notamment).

L'entreprise dit également avoir obtenu des engagements de nouveaux financements à hauteur de 400 millions de dollars.

D'autre part, alors que l'avenir de sa marque Madewell - beaucoup plus en forme que l'enseigne phare J.Crew- pouvait potentiellement s'écrire hors du giron du groupe (une entrée en Bourse était auparavant envisagée), ce dernier précise qu'il conserve finalement la griffe de denim à son portefeuille.

Le groupe, qui annonce réaliser 50% de ses ventes en ligne, totalise 181 magasins à l'enseigne J.Crew et 140 boutiques Madewell. Il entend capitaliser encore davantage sur sa présence sur le web à l'avenir.

Sur l'exercice 2019, la marque J.Crew avait vu ses ventes se replier de 4% à 1,7 milliard de dollars (1,53 milliard d’euros), quand Madewell affichait une croissance de 14% sur l'année pour atteindre 602,4 millions de dollars de chiffre d'affaires (541,74 millions d’euros).

Fondée en 1983, la griffe J.Crew et son style preppy chic ne dispose plus que de quelques corners dans des grands magasins de l'Hexagone, après avoir fermé sa boutique parisienne en 2018. Des mesures de rationalisation sur plusieurs marchés ont succédé au départ en 2017 de Jenna Lyons, qui était la véritable figure de proue de la marque, occupant jusqu'à cette date le rôle de directrice générale et artistique.

Alors que de nombreux acteurs de la vente au détail suffoquent actuellement aux Etats-Unis, la mise en faillite du groupe J.Crew pourrait être suivie d'autres noms, et notamment de grands magasins, dont plusieurs sont au bord du précipice, comme Macy's et JC Penney.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com