×
7 071
Fashion Jobs

JAB veut prendre le contrôle de Coty

Publié le
today 12 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La société d'investissement luxembourgeoise JAB, qui gère le patrimoine de la famille allemande Reimann, veut prendre le contrôle du groupe de cosmétiques américain Coty (O.P.I., Cover Girl, Bourjois, Wella, Burberry, Gucci, Hugo Boss...), a-t-elle indiqué mardi en annonçant vouloir acquérir jusqu'à 150 millions d'actions supplémentaires.


La marque française Bourjois appartient depuis 2015 au groupe Coty - Bourjois


JAB propose de lancer une offre publique d'achat pour acquérir ces actions auprès des actionnaires actuels, selon une lettre adressée au conseil d'administration de Coty et rendue publique sur son site Internet. Dans ce document, signé par son président, Peter Harf, JAB offre 11,65 dollars par action Coty, ce qui représente une prime de 20,6 % comparé au cours de clôture de lundi à Wall Street. Le montant de la transaction serait de 1,75 milliard de dollars (1,55 milliard d'euros).

Le titre bondissait de près de 18 % dans les opérations électroniques de pré-séance, s'échangeant à 11,37 dollars, tout près du prix offert par JAB.

La société d'investissement prévient toutefois que l'accord du conseil d'administration de Coty est nécessaire pour qu'elle aille au bout de ses intentions.

JAB détient actuellement un peu plus de 300,91 millions de titres Coty, soit environ 40 % du capital. Son offre lui permettrait de monter à 450,91 millions de titres, ce qui lui donnerait 60 % du capital, soit le contrôle du groupe de cosmétiques.

« Nous estimons que l'entreprise a le potentiel pour faire face aux défis auxquels elle est confrontée actuellement (...) et que les récents changements de dirigeants sont un pas important pour améliorer ses (mauvaises) performances récentes », écrit JAB dans sa lettre.

L'action Coty a chuté plus de 67 % l'an dernier, le groupe ayant eu des difficultés à intégrer des actifs acquis auprès de Procter & Gamble pour 12,5 milliards de dollars. Il a dû inscrire dans ses comptes une charge d'un milliard de dollars pour dépréciation de ces actifs, qui comprenaient dix marques de parfums comme Hugo Boss, Gucci ou Escada. Les ventes de la division luxe sont en progression, mais les recettes ont en outre chuté dans sa division de produits de beauté grand public, ont confirmé les résultats du deuxième trimestre publiés il y a quelques jours.

JAB est une société d'investissement basée au Luxembourg qui gère les actifs de la famille allemande Reimann. Elle est présente notamment dans les produits de beauté (Coty) et mise depuis quelques années sur l'alimentaire et en particulier les chaînés de cafés, notamment aux États-Unis, après avoir revendu les griffes d'accessoires de luxe détenues par sa holding JAB Luxury, à savoir Jimmy Choo et Bally, en 2017.

La rédaction avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com