×
Publicités
Publié le
28 avr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jack & Jones s'associe à des producteurs de coton pakistanais qui passent au bio

Publié le
28 avr. 2022

Dans le cadre de sa politique développement durable, la marque de mode masculine Jack & Jones se félicite aujourd'hui d'avoir contribué à la première récolte de coton certifié en conversion du Pakistan. Il s'agit d'un partenariat noué avec le producteur local Artistic Milliners, dont le projet de passage au bio a été lancé il y a un an.


Jack & Jones


Les premières fleurs de coton bio ont été prélevées dans les fermes locales de Kohlu, dans la région du Balouchistan. Celles-ci ont répondu aux exigences de la Control Union, qui a octroyé une certification. La marque-enseigne du groupe danois Bestseller, spécialiste du jeans, a pris part à ce projet, qu'elle a soutenu financièrement, et bénéficiera donc d'une partie de ces récoltes pour contribuer à la fabrication de ses propres collections. Et notamment celle de sa ligne denim qui sera commercialisée en décembre 2022. Dès cette première récolte, ce sont 200.000 jeans qui vont pouvoir être confectionnés, avec l'objectif d'augmenter la cadence durant les saisons suivantes.

"Nous pouvons vraiment voir à quel point il est important de se concentrer sur une approche sans intermédiaire, directement à la ferme, pour faire passer la production de coton au niveau supérieur, commente Danique Lodewijks, directrice projet RSE de Bestseller. Non seulement lorsqu'il s'agit de traçabilité et d'accès au coton biologique, mais aussi pour assurer les moyens de subsistance et le bien-être des agriculteurs et de leurs communautés. Ce n'est certainement pas facile, mais c'est la voie à suivre."


Des cultivateurs de coton du Balouchistan passent au coton bio - DR

 
Le projet d'Artistic Milliners concernant le coton bio intègre aujourd'hui près de 2.000 fermes, représentant plus de 37.000 mètres carrés de terres cultivées. L'un de ces agriculteurs, Haji Bangul, installé à Kohlu, a commencé la conversion l'an dernier en recevant son premier sac de graines destinées à la culture bio et en étant formé à la préparation de pesticides biologiques. Jack & Jones relaie son témoignage: "Avec l'aide du WWF et des animateurs de terrain qui visitaient ma ferme chaque semaine, j'ai été soutenu tout au long du parcours, du semis à la récolte, explique-t-il dans un communiqué de la marque. Mon rendement s'est considérablement amélioré par rapport aux années précédentes et […] et après la récolte du coton, j'ai semé du blé et ma terre donne de meilleurs rendements que jamais".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com