×
6 329
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
21 juin 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jacob Cohën accélère sur tous les fronts

Publié le
21 juin 2021

Jacob Cohën lance sa mutation, de spécialiste du jeans premium de niche à marque à part entière. Depuis qu’il a repris en interne sa production et distribution l’an dernier à travers la création de la coentreprise JC Industry, en partenariat avec le groupe spécialisé dans les licences Sinv, le label italien de denim de luxe a amorcé une réorganisation sur tous les fronts, de la distribution à la relance de la femme en passant par la communication.


La marque veut reléncer la femme - Jacob Cohën


"Avant, en travaillant avec un licencié, nous avions moins de marge de manoeuvre. Désormais, nous sommes en mesure de décider et de tracer notre stratégie", expose la présidente, Jennifer Tommasi Bardelle, qui pilote la maison depuis le décès en 2012 de son mari Nicola Bardelle, fondateur de Jacob Cohën, et est épaulée depuis un an par l’administrateur délégué Luca Roda. L’entreprise, qui emploie 70 personnes (tandis que 50 travaillent pour JC Industry), a investi notamment dans un nouveau showroom de 1.500 mètres carrés au centre de Milan.

"Nous souhaitons reprendre en main ce qui avait été réalisé par mon mari, repartir de l’identité de Jacob Cohën tout en rendant la marque plus contemporaine. Avec JC Industry, nous avons un excellent produit, avec un standard de qualité encore plus élevé. Nous sommes très satisfaits car nous avons atteint notre objectif dès la première collection", nous confie l’entrepreneuse, qui s’attend à "un premier grand changement commercial avec la saison automne-hiver 2021-22", tablant sur un chiffre d’affaires pour 2021 de 60 millions d’euros.

La qualité du produit est garantie par sa production "made in Veneto" avec une chaîne de production centrée dans un rayon de 100 kilomètres entre Padoue, Vicence, Rovigo, Trévise et Venise. L’objectif est d’arriver à tracer et certifier toute la filière de manière éco-durable et responsable d’ici à 2026. Parallèlement, Jacob Cohën assure l’authenticité de ses produits à travers un QR code d’identification univoque (le code Certilogo®) visible sur ses étiquettes.


Jennifer Tommasi Berdelle - Jacob Cohën


Le label affiche d’excellents taux de revente dans le denim, où  son confort et sa portabilité font la différence. Cette catégorie représente la moitié de son chiffre d’affaires, avec un positionnement prix situé entre 500 et  600 euros pour la paire de jeans. "Nous sommes leader du marché sur le jean à cinq poches, mais pas en tant que marque. C’est pourquoi nous voulons élargir notre visibilité en augmentant considérablement communication, marketing et digital", indique la présidente.

A compter du 1er août, Jacob Cohën aura son nouveau site et une présence unifiée sur les réseaux sociaux. Il a en chantier également l’e-commerce, qui devrait être lancé en 2022. "Nous avons la chance d’avoir un produit confortable et de luxe. Les consommateurs ne veulent plus le formel, c’est notre grand moment", estime Jennifer Tommasi Bardelle, qui souhaite notamment relancer la ligne féminine, dont la part est descendue ces dernières années de 30% à 10% sur les ventes totales.

La ligne féminine a été revue dans un esprit minimaliste contemporain ultra chic avec des matières et tissus luxueux via une collection dénommée "couture". L’idée est "d’investir beaucoup sur la femme, en communiquant à travers notamment des influenceuses", glisse-t-elle.


Un modèle masculin de l'automne-hiver 2021-22 - Jacob Cohën


Côté distribution aussi la volonté est d’évoluer, d’abord à travers une rationalisation du canal de la vente en gros, dénombrant aujourd’hui près de 1.200 revendeurs multimarques, tout en renforçant en parallèle le réseau de la vente directe. En France, par exemple, Jacob Cohën vient de changer d’agent et de rentrer au Printemps. Sa boutique du Faubourg Saint-Honoré à Paris lui procure "une satisfaction énorme", tout comme ses magasins saisonniers de Saint-Tropez et de Courchevel.

Au-delà de son magasin amiral de Milan, la marque peut compter aussi sur les points de ventes ouverts par ses distributeurs, dont trois au Japon (où elle vient d’agrandir son espace au sein du centre commercial Roppongi), trois en Belgique, puis à Oslo, Moscou, Puerto Banus à Marbella, et Genève.

Jacob Cohën réalise 70% de son chiffre d’affaires à l’international. L’Allemagne est son deuxième marché après l’Italie, pesant 14% de ses ventes totales. La marque souhaite accélérer au Royaume-Uni. Elle a ainsi doublé la superficie de son espace chez Harrods à Londres, où elle aimerait ouvrir une boutique. De même, elle veut s’implanter aux Etats-Unis et en Chine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com