×
Publicités
Publié le
14 déc. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jane Shepherdson courtisée par Baugur

Publié le
14 déc. 2007

Baugur fait la cour à Jane Shepherdson. Le fonds d’investissement islandais voudrait attirer l’ancienne directrice de Topshop, afin qu’elle lui apporte sa grande expérience de la vente au détail des articles de mode. Jane Shepherdson est en effet une grande spécialiste du détail qui a démissionné de TopShop, en octobre dernier, suite à un profond désaccord avec son propriétaire, Sir Phillip Green.


Extérieur de la boutique Goldsmith de Londres

Pour l’heure, les deux parties bloquent sur la fonction précise que Jane Stepherson pourrait assumer au sein de Baugur. « Jane Stepherson est une femme qui a beaucoup de talent et il est normal qu’un groupe comme Baugur veuille l’enrôler. Reste à savoir ce qu’elle y fera exactement, pour combien de temps, et à quel prix », explique une partie prenante aux négociations.

Six marques de vêtements féminins – Karen Millen et Oasis notamment – forment le cœur de la division détail de Baugur. L’Islandais possède aussi la chaîne de magasins Fraser, tout en étant actionnaire d’autres enseignes comme Debenhams au Royaume-Uni et Saks aux Etats-Unis.

Depuis le départ de Mme Shepherdson, Sir Phillip Green, le propriétaire d’Arcadia, la société mère de TopShop, a dû prendre plus de responsabilités, en attendant son successeur.

A la surprise générale, Jane Shepherdson ne travaille plus depuis octobre, et ce malgré les nombreuses offres d’emploi qu’on lui a faites. Au grand dam de certains, sa maîtrise de la vente au détail ne profite à personne ou presque. Seule People Tree, la marque britannique de vêtements éthiques, reçoit ponctuellement ses conseils avisés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com