×
Publicités
Par
AFP
Publié le
16 mars 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Japon : la créatrice de mode Hanae Mori fait appel à un robot-mannequin

Par
AFP
Publié le
16 mars 2006

TOKYO, 16 mars 2006 (AFP) - La styliste japonaise Hanae Mori a fait appel à un robot pour présenter une réplique d'une de ses créations les plus célèbres, à l'occasion d'une exposition consacrée à ses 50 ans de carrière dans la mode.


Un robot porte une création Hanae Mori le 16 mars 2006 à Tokyo - Photo : Yoshikazu Tsuno/AFP

Surnommé "Palette", le robot bouge lentement ses bras, son corps et sa tête pour faire découvrir la fameuse robe rose "Chrysanthème" inspirée du kimono que la créatrice avait présentée pour la première fois à New York en 1966.

Ce robot-mannequin est montré dans le cadre de l'exposition Hanae Mori qui s'est ouverte mercredi à Tokyo.

"L'idée de faire appel à un robot au nom de la beauté est innovant, puisque les robots servent généralement dans des usines ou à la guerre", a plaidé le concepteur de "Palette", Tatsuya Matsui.

Mais en dépit de cette innovation, Hanae Mori, âgée de 80 ans, reste une ardente avocate de la création manuelle.

"J'aimerais transmettre l'importance de la création artisanale à la jeune génération, car il me semble que les capacités de l'être humain sont en train de disparaître dans cette ère de l'informatique", a déclaré Mme Mori à l'AFP.

"J'aimerais que le public redécouvre mes créations et l'importance de l'artisanat. Lorsque les êtres humains travaillent de leurs mains, leurs capacités créatrices s'amplifient", a-t-elle plaidé, en évoquant ses débuts à la machine à coudre dans des ateliers de couture parisiens.

Programmée jusqu'au 11 avril, l'exposition hébergée au nouveau théâtre national de Tokyo, propose plus de 80 créations d'Hanae Mori, notamment des costumes créés à l'ocassion de spectacles à l'Opéra de Paris et lors du festival de Salzbourg (Autriche).

En 1977, Mori a été la première Japonaise admise à la Chambre syndicale de la Couture parisienne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.