×
5 961
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
3 mars 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Japon : une montre qui parle à distance avec les téléphones portables

Par
AFP
Publié le
3 mars 2006

TOKYO, 3 mars 2006 (AFP) - Le fabricant de montres japonais Seiko a présenté cette semaine à Tokyo un prototype de montre qui affiche des informations et alertes (signal d'appel, arrivée d'un message) reçues depuis un téléphone portable, lui-même situé à distance dans une poche ou un sac.


Collection Premier par Seiko

Cette montre, munie d'un large écran rectangulaire à diodes luminescentes, peut dialoguer à une distance de quelques mètres avec un téléphone portable via la technologie de transmission sans fil de proximité Bluetooth.

Elle permet ainsi d'être prévenu à coup sûr de l'arrivée d'un e-mail ou d'un appel, même si le téléphone est enfoui au fond d'un sac-à-main ou d'une poche.

La montre peut aussi afficher le nom de la personne appelant ou celui de l'expéditeur d'un message.

La disponibilité ou non du réseau est également présentée sous forme d'icône à l'écran.

Il est par ailleurs possible de passer son téléphone en mode silencieux, lors des réunions par exemple, en appuyant sur une touche de la montre.

Enfin, en cas de rupture de dialogue entre les deux appareils, la montre donne l'alarme signalant ainsi immédiatement la disparition probable (perte, vol) du téléphone.

Seiko espère être en mesure de commercialiser un tel produit l'année prochaine.

La société dit vouloir entre temps parvenir à miniaturiser davantage les composants afin de réduire la taille de la montre d'un tiers ou de moitié dans le but de développer des produits s'adressant aussi bien aux femmes qu'aux hommes.

Aucun niveau de prix n'a été avancé par Seiko.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.