×
Publicités
Publié le
21 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

JD.com fait mieux qu'attendu au premier trimestre

Publié le
21 mai 2021

Le chiffre d'affaires du premier trimestre de la société chinoise JD.com. a dépassé les estimations de Wall Street, la croissance restant robuste dans le secteur du commerce électronique en Chine alors que l'empire du Milieu dit avoir éradiqué la pandémie de Covid-19.


Shutterstock


La société basée à Pékin a rejoint ses rivaux Pinduoduo et Alibaba en enregistrant une croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires pendant la pandémie. Cela a pu être observé partout dans le monde, les consommateurs ont afflué sur les sites de commerce électronique pour acheter de tout, des produits d'épicerie aux produits de luxe.

Le chiffre d'affaires de JD.com, la plus grande société de commerce électronique en Chine en termes de ventes, a augmenté de 39% pour atteindre 25,8 milliards d'euros (203,2 milliards de yuans) au cours du trimestre clos le 31 mars, dépassant l'estimation moyenne des analystes qui était de 24,4 milliards d'euros (191,83 milliards de yuans), selon les données IBES de Refinitiv.

Des marques populaires comme Starbucks et Decathlon, ainsi que des griffes de luxe comme Marni et John Lobb, ont lancé leurs magasins au cours du trimestre sur la plateforme de commerce qui, comme celles de ses rivaux, a connu une forte demande depuis la pandémie.

L'amélioration des résultats de JD.com intervient alors qu'Alibaba s'est vu infliger par les autorités anti-monopolistiques chinoises une amende record de 2,25 milliards d'euros pour s'être livré à une pratique connue sous le nom de "choisir un parmi deux", selon laquelle les plateformes pénalisent les marchands qui listent des produits sur plusieurs sites.

L'environnement réglementaire incertain en Chine a refroidi les investisseurs. Les actions de JD cotées aux États-Unis ont chuté d'environ 13% depuis l'annonce de l'amende infligée à Alibaba. De son côté, JD a retiré de la Bourse de Shanghai sa demande d'introduction de sa filiale fintech JD Digits. Toutefois, la division logistique de la société devrait lever jusqu'à 2,78 milliards d'euros lors d'une prochaine introduction à Hong Kong.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com