×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
2 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

JD Sports débourse 495 millions de dollars pour la chaîne américaine DTLR Villa

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
2 févr. 2021

JD Sports s’est peut-être retiré discrètement de la course au rachat de Topshop, mais n’abandonne pas ses projets de nouvelles acquisitions pour autant. Le groupe a annoncé lundi avoir conclu un accord de principe portant sur le rachat de la chaîne américaine DTLR, un "distributeur hyper-local de chaussures de sport et de vêtements de streetwear".


DTLR


Pour cela, l’entreprise va devoir débourser 495 millions de dollars (409,26 millions d’euros), dont 100 millions (82,68 millions d’euros) seront utilisés pour solder des dettes existantes. Le financement vient des réserves actuelles de trésorerie de JD ainsi que de ses lignes de crédit actuelles auprès des banques.

Glenn Gaynor et Scott Collins conserveront la codirection de l’entreprise, et l’équipe dirigeante réinjectera aussi une partie de ses émoluments dans DTLR en échange d’une nouvelle participation minoritaire d’environ 1,4%.

DTLR possède actuellement 247 boutiques dans 19 États, notamment au nord et à l’est des États-Unis. Au cours des 52 semaines allant jusqu’en février 2020, DTLR a réalisé un EBITDA de 45,6 millions de dollars (37,7 millions d’euros) et un bénéfice hors taxes de 1,6 million de dollars (1,32 million d’euros).

Cette société fondée il y a près de 30 ans est basée à Baltimore. Pour l’instant, elle est majoritairement contrôlée par BRS & Co et Goode Capital. L’accord de reprise de JD Sports devrait prendre effet au cours du premier trimestre.

Lors de son lancement en 1982, l’enseigne s’appelait Downtown Locker Room. Elle s’est ensuite renommée DTLR et a fusionné avec Sneaker Villa en 2017.

Ce rachat va renforcer la présence du groupe anglais aux États-Unis, où il possède déjà les chaînes JD et Finish Lane. Récemment, JD a aussi mis la main sur Shoe Palace, un détaillant basé sur la côte Ouest.

Le président de JD, Peter Cowgill, a présenté cet accord comme "une nouvelle étape fascinante du développement du groupe aux États-Unis. Comme Shoe Palace, DTLR jouit d’un lien profond avec ses clients et joue un rôle actif dans leurs communautés. Nous comptons préserver le positionnement et les propositions de DTLR Villa".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com