×
6 912
Fashion Jobs
Publicités

Jill McDonald, directrice de la mode chez Marks & Spencer, quitte son poste

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 12 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jill McDonald a quitté son poste à la tête de la division mode, maison et beauté de Marks & Spencer. L'annonce de son départ a été faite jeudi ce jeudi 11 juillet. La chaîne britannique précise que c'est le directeur général de l'entreprise, Steve Rowe, qui assumera la direction du département pour le moment. Il a d'ailleurs déjà occupé ce poste par le passé, avant d'accéder à la direction générale — il avait d'ailleurs continué à le superviser pendant un certain temps après sa promotion.


Jill McDonald est entrée chez M&S en octobre 2017, après des expériences dans l'automobile et la restauration rapide. DR


Steve Rowe tourne les choses de manière positive : « Jill a été engagée pour établir une plate-forme solide avant d'engager la transformation de notre département Habillement et Maison. Elle y est parvenue ; elle repart avec mes remerciements et mes bons vœux pour l'avenir. Elle a recruté une équipe talentueuse, amélioré la qualité et le style de notre offre produit et établi une orientation claire, afin d'attirer une clientèle plus jeune. L'entreprise doit désormais aller de l'avant, pour régler les problèmes que nous rencontrons depuis longtemps dans notre chaîne d'approvisionnement pour l'habillement et la maison, notamment afin d'améliorer la disponibilité et le flux des produits. Étant donné l'importance de cette mission, je superviserai directement ce programme. »

Jill McDonald travaillait depuis moins de deux ans pour le géant de la vente au détail, toujours en cours de restructuration, après avoir occupé le poste de PDG du détaillant d'accessoires automobiles Halfords et de directrice de la branche britannique de la chaîne de restauration rapide McDonald's.

Mais ce département crucial pour l'entreprise continue d'être à la peine, et malgré les éloges de Steve Rowe à l'endroit de Jill McDonald, il est clair qu'elle n'a pas réalisé ce qu'on attendait d'elle. Lors de l'annonce de sa nomination, il avait salué sa « connaissance approfondie de la clientèle et sa grande expérience de la gestion d'équipes dynamiques et performantes », et ce malgré le scepticisme des analystes devant sa méconnaissance des domaines de la mode, de la décoration intérieure ou de la beauté.

La grande question qui se pose maintenant est de savoir si les activités mode de M&S retrouveront un jour le chemin de la croissance, après des années passées à essayer de leur redonner un peu d'énergie, en vain. Il y a quelques mois, la société a enregistré une nouvelle baisse (de 3,6 %) du chiffre d'affaires de sa division Habillement et Maison, avec un chiffre d'affaires comparable en baisse de 1,6%.

Cette semaine, au cours de son assemblée générale annuelle, Steve Rowe a fait référence aux problèmes d'approvisionnement rencontrés par la chaîne britannique cette année, créant « une des pires situations de disponibilité que j'ai connues en 30 ans de carrière ». Quand un PDG avoue publiquement ce genre de faux pas, c'est souvent une mauvaise nouvelle pour le cadre supérieur concerné. Jill McDonald en est l'illustration.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com