×
Publié le
2 oct. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jour/Né poursuit son aventure

Publié le
2 oct. 2016

Née avec la saison printemps-été 2015, la marque de prêt-à-porter féminin Jour/Né a organisé son quatrième défilé, pour l’instant encore hors calendrier, dans un nouveau lieu emblématique de la capitale, collant bien à son image très parisienne.

JOUR/NÉ - Spring-Summer 2017 - Womenswear - Paris © PixelFormula


Après le club Silencio, Colette et le Crazy Horse, c’est dans l’historique restaurant du Grand Véfour, sous les arcades des jardins du Palais-Royal, que le label a présenté samedi sa nouvelle collection, en introduisant quelques premiers looks masculins.

En escarpins ou sandales-savates et chaussettes courtes en lurex argenté, les mannequins alternent des tailleurs et ensembles pantalon avec des petites robes combinaison en dentelle. Dans leur garde-robe, également, des tenues plus sportives comme ce survêtement années 1980 à porter avec un polo zippé col rond ou ce short de running en daim.

D’autres petites pièces basiques, mais toujours de très bonne facture, se présentent à chaque fois avec un twist mode ou couture, comme le bermuda et le trench en denim avec sa doublure et galons rouges, la chemise en coton blanc avec ses manches fendues, retenues en nœuds par des rubans noués le long du bras.
 

JOUR/NÉ - Spring-Summer 2017 - Womenswear - Paris © PixelFormula

Sans oublier les tops affublés d’affiches rétro, mentionnant un moment et une heure précise de la journée, en référence à la philosophie de la marque née pour accompagner la femme à chaque journée de la semaine : la réunion du lundi matin, la sortie du jeudi soir, le brunch du dimanche…

La garde-robe de Jour/Né élargit ainsi son offre du formel au sportswear en passant par le casual ou l'habillé, avec pour obsession les petits détails pratiques. Elle réfléchit aussi à enrichir son univers d'une ligne homme et des accessoires.

« C’est un vestiaire du quotidien. On réfléchit aux vêtements pour qu’ils puissent être portés de manière pratique dans toutes les occasions, en mixant les couleurs, les matières avec pas mal de vintage aussi », raconte en coulisses Léa Sebban, qui après avoir suivi la chaire LVMH à l'ESSEC, l’ayant conduite à se former chez Givenchy et Chanel, a fondé la marque avec deux amis : Lou Menais, diplômée du studio Berçot en stylisme-modélisme et styliste maroquinerie chez Marc Jacobs, et Jerry Journo, qui après l’école Mod’art a participé au développement commercial de différentes maisons telles que Nike, APC et Valentino.

« On est passés tous les trois par de grandes maisons et on se sentait un peu frustrés. Nous avons donc décidé de nous lancer dans cette belle aventure pour être plus libres  », poursuit Léa.

JOUR/NÉ - Spring-Summer 2017 - Womenswear - Paris - © PixelFormula


Positionné dans le segment contemporary créateur avec des prix allant de 200 à 900 euros, le jeune label a su séduire les acheteurs par son esprit créateur, ses vêtements portables et ses prix accessibles.

En quatre saisons, il a atteint une quarantaine de boutiques, dont Colette, le Bon Marché et Tom Greyhound à Paris, mais aussi Corso Como à Milan, ainsi que plusieurs clients notamment en Corée du Sud et au Japon.

Joun/Né est basée à Paris et produit en France et au Portugal avec des tissus européens.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com