×
Publicités
Publié le
22 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Joy Meribe ensoleille Milan avec sa mode 'Afropolitan chic'

Publié le
22 sept. 2021

Emue jusqu’aux larmes, Joy Ijeoma Meribe est venue saluer le public à la fin de son show sous un déluge d’applaudissements. "Je vous remercie pour cette opportunité unique", a-t-elle déclaré à l'assemblée, encore sous le coup de l’émotion. La designer nigériane, transférée en Italie depuis dix-sept ans, a débuté mercredi sur les podiums milanais en ouvrant la Fashion Week avec le tout premier défilé en présentiel dévoilant sa collection pour le printemps-été 2022.


Un look de l'été prochain signée par la créatrice nigériane - Joy Meribe


Un défilé lumineux, faisant la part belle aux soies et tissus brillants, ainsi qu’aux teintes éclatantes, telles que le turquoise, le vert tropical, le jaune d’or et le lime. Les silhouettes sont princières et joyeuses, rehaussées de bijoux, ceintures métalliques, fleurs en tulle et grands foulards colorés, portés en fichu ou turban.
 
Les tuniques volantées se portent sur des pantalons, ton sur ton dans un même total look. Les robes drapées ondulent sur le corps, dénudant parfois les épaules. Les manches ballons donnent du volume, tout comme les superpositions de volants, les détails plissés et les coupes asymétriques ou en corolle. Un châle rouge à franges enserre la taille, donnant une touche vive à la silhouette, tandis que les tissus se parent d’imprimés fantaisie. Certains, en particulier, reprennent le dessin d’un paysage africain avec rivière, paillotes, bananiers regorgeant de fruits mûrs, et étourneaux multicolores virevoltant dans le ciel.

"Ce sont des imprimés que j’ai développés en exclusivité avec Ratti, le spécialiste de la soie de Côme. Après cette longue période sombre, j’ai voulu transmettre une nouvelle énergie, du soleil, l’envie de recommencer", nous explique la styliste de 43 ans, qui compte déjà quelques revendeurs, entre multimarques italiens et plateformes e-commerce. Elle a aussi entamé l'an dernier une collaboration avec les Galeries Lafayette de Dubaï.


La designer Joy Meribe - CNMI

 
"J’ai encore du mal à y croire. J’ai  l’impression d’être dans un rêve", nous confie-t-elle. Issue d’une famille de six enfants, elle arrive en Italie, à Parme, en 2003 tout juste mariée, son diplôme de langues et littérature étrangère en poche. Jeune maman, elle apprend l’italien en autodidacte pour reprendre des études dans son nouveau pays et obtient bientôt un emploi comme médiatrice interculturelle, tout en complétant son cursus avec un Master international en business.
 
A ses heures perdues, elle lance un blog sur la mode africaine laissant enfin libre cours à sa passion pour la mode, tandis qu’en 2016 elle suit une école professionnelle de mode, puis se forme auprès d’une couturière. En 2017, elle lance sa marque Joy Meribe, où elle essaye de mêler inspirations africaines et savoir-faire italien. Toutes ses collections sont made in Italy, réalisées auprès de laboratoires artisans à partir de tissus naturels ou faits à la main. "J’aime la créativité, décider de tout le processus et faire découvrir mon style que je qualifie d’'afropolitan chic'. J’adore surtout la partie artisanale, les broderies, les applications, tout le travail manuel", glisse-t-elle.
 
Inscrite à l’association Afro Fashion, elle participe l’an dernier au show collectif "We are made in Italy – Black lives matter in Italian Fashion” dédié aux talents italiens issus de l’immigration. Elle s’y fait remarquer et intègre la saison suivante le calendrier milanais. "Pour moi, c’est un nouveau départ. J’ai laissé mon travail pour me concentrer uniquement sur la mode et structurer ma société", conclut-elle dans un sourire radieux.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com