×
Publié le
17 janv. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jqln., nouvelle boutique de mode féminine chic et sensuelle à Bordeaux

Publié le
17 janv. 2022

Au 23 rue de Ruat à Bordeaux, dans une rue encore peu passante, vient de s’ouvrir le concept-store "jqln.". Prononcer "Jacqueline". Une nouvelle adresse dédiée aux femmes et l’œuvre de Delphine Caucé.


La boutique jqln. ou "Jacqueline" signée Delphine Caucé - DR


A la tête de la distribution wholesale de la maison Balenciaga au milieu des années 2000, époque Nicolas Ghesquière, avant de prendre les rênes du wholesale Europe chez Chloé, puis de devenir directrice générale de la maison de couture Bouchra Jarrar, Delphine Caucé a également officié chez Loewe et Vanessa Seward avant de concrétiser "jqln.", un concept-store luxe et contemporain dédié à la femme.
 
"Bordeaux compte de très jolies boutiques où trouver les grandes références de la mode, explique Delphine Caucé, dans de jolis cadres bourgeois et cosy. Manquait une adresse qui prenne de vrais risques, dans un décor pensé comme dans un film d’Almodovar, et qui donne envie d’y passer du temps, avec une sélection qui puisse s’ouvrir à des griffes encore jamais distribuées à Bordeaux et parfois inconnues des clientes ici, et qui s’intéresse à des coupes nouvelles et des matières singulières."

Dans sa boutique-maison aux murs rouges et cheminée noire, Delphine Caucé a réuni les griffes The Row des sœurs Ashley et Mary-Kate Olsen, le vestiaire de Jil Sander, JW Anderson et Courrèges, la mode durable et vegan du label Nanushka, les cachemires d’Alexandra Golovanoff, la maroquinerie Cahu, les souliers Martinez ou encore les bijoux signés Charlotte Chesnais. 
 

Le vestiaire jqln. va de Jil Sander à The Row - DR


"Beaucoup m’ont déconseillé d’ouvrir un concept-store en plein Covid, explique la fondatrice de Jacqueline, et partir seule comme je l’ai fait n’est pas facile. Mais j’aime le vêtement dans toutes ses dimensions, j’aime voir les femmes heureuses, avoir confiance en elles. Une banque sur les quinze visitées m’a finalement fait confiance et au fil des semaines, jqln. voit de nouvelles clientes franchir la porte. Le bouche à oreille marche."
 
Croyant au futur du magasin physique, Delphine Caucé veut miser sur le conseil. "Une femme reste une femme, et Covid ou pas, les clientes ont besoin d’être conseillées. J’accompagne ici chaque cliente dans son achat en essayant de la convaincre d’acheter la pièce qui lui va le mieux, toujours avec honnêteté."
 
En parallèle de la boutique physique, Delphine Caucé a lancé son e-shop, "une boutique qui représente pour l’instant 10% des ventes, et pour laquelle nous produisons toutes les images", ajoute-t-elle. "Pas de rendez-vous promos chez moi mais des événements réguliers destinés à surprendre la clientèle, à l’instar du pop-up accessoires et bijoux de Marina Chastenet organisé dans l’espace salle de bains de la boutique."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com