×
5 866
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
23 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jules & Jenn reprend, aux côtés de la fille des fondateurs, son fabricant de ceintures

Publié le
23 avr. 2021

La griffe française de maroquinerie et d’accessoires Jules & Jenn s’apprête à reprendre Faune, son fabricant de ceintures. Situé à Sémalens près de Castres, l’atelier qui emploie cinq personnes confectionne des ceintures de façon artisanale depuis plus de trente et travaille pour plusieurs acteurs de prêt-à-porter.


Jules & Jenn reprend Faune l'atelier français qui confectionne ses ceintures et celles d'autres marques de mode.


"Les fondateurs de Faune souhaitaient prendre leur retraite et leur fille Manon Catala cherchait des partenaires pour pérenniser l’entreprise familiale. Avec cette association nous allons donc mettre à profit notre expertise commerciale et créative", détaille Jennifer Maumont qui a cofondé Jules & Jenn en 2016 aux côtés de son époux, Julien Maumont.

Cette reprise qui sera effective au mois de juin et qui permet à la marque de s’assurer de la qualité des produits mais aussi de bonnes conditions de fabrication pour l’environnement et les salariés confirme la stratégie que cultive Jules & Jenn depuis ses débuts. Vendue exclusivement via son e-shop pour maîtriser ses marges et réduire ses coûts, la griffe mène en effet une politique de transparence sur sa production et ses prix, en précisant systématiquement sur son site le pays de fabrication des pièces ainsi que le coût de chaque étape de production (matière, confection, transport…).

Aujourd’hui 20% des produits signés Jules & Jenn sont fabriqués en France, les 80% restants, notamment les chaussures, étant confectionnés au Portugal et en Italie. La part des pièces conçues dans l’Hexagone augmente cependant, Jules & Jenn a par exemple lancé une paire de sneakers Made in France, du côté de Cholais, vendue 150 euros. Par ailleurs le duo à la tête de la marque ne dit pas non à une autre reprise d’atelier. "Il y a plusieurs opportunités car il y a beaucoup de départs à la retraite et peu de volontaires à la reprise, notamment car les savoir-faire disparaissent", détaille Jennifer Maumont qui souligne toutefois que ces reprises ont un coût et qu’il faut avoir une vision et une ambition sur plusieurs années.  

Discrète sur les fruits de ses ventes, Jules & Jenn aurait en 2020 multiplié son chiffre d’affaires par 2,5: une performance qu’elle compte réitérer en 2021. "Notre concept 100% digital, nos produits de qualité et notre transparence au niveau des prix nous ont évidemment beaucoup aidés à traverser la crise sanitaire", conclut Jennifer Maumont, qui a officié cinq ans chez Dior comme directrice marketing et commerciale pour la maroquinerie femme, avant de lancer en 2007 la marque de chaussures Elipse, qu’elle a cédée en en juin 2014.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com