×
Par
AFP
Publié le
29 mai 2013
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Justice : 2,5 ans de prison requis contre Dolce et Gabbana

Par
AFP
Publié le
29 mai 2013

Le parquet de Milan a demandé mercredi une peine de deux ans et six mois de prison contre les stylistes Domenico Dolce et Stefano Gabbana poursuivis pour une fraude fiscale d'environ un milliard d'euros, rapportent les médias.

Domenico Dolce et Stefano Gabbana - Pixelformula


Les deux hommes sont accusés de fraude fiscale grâce à une série de sociétés écran - dont Gado, acronyme de leurs noms de famille - au Luxembourg en 2004 et 2005, leur confiant le contrôle des marques du groupe afin d'échapper au fisc italien, alors que ces sociétés étaient en réalité gérées depuis la péninsule.

"Ils sont ceux qui ont le plus profité de cette opération" fiscale, a déclaré le procureur Gaetano Ruta, cité par l'agence Ansa.

"Gado était une construction artificielle dont l'objectif était de parvenir à la réalisation d'un avantage fiscal qui a finalement été obtenu", a ajouté le magistrat.

Les stylistes qui comptent parmi leurs clients des célébrités comme Beyoncé et Madonna, rejettent les accusations à leur encontre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
People