Kanye West et Yeezy poursuivis en justice par la société textile japonaise Toki Sen-I

La société japonaise de textile Toki Sen-I Co. poursuit Kanye West et sa marque pour rupture de contrat, fraude et fausse déclaration par négligence, alléguant que l'entreprise du rappeur lui doit plus de 600 000 dollars.


Kanye West et Yeezy poursuivis en justice par la société textile japonaise Toki Sen-I - Yeezy

Selon la plainte déposée devant la cour supérieure de Los Angeles, Yeezy a contacté Toki Sen-I en juin 2018 pour discuter des prix, du volume et du délai de livraison d'une commande de tissu polaire et la société américaine a alors accepté de payer 624 051,76 dollars pour les services du fabricant japonais.

Toki Sen-I a ensuite contacté la société de Kanye West à la fin du mois pour l'informer que la production du tissu avait commencé et lui demander un paiement partiel de 50 %, comme convenu au préalable. Selon la plainte, Yeezy a alors renégocié un paiement à 30 %, mais le fabricant japonais prétend qu'il n'a jamais reçu l'argent.

Lorsque la marque américaine a fait savoir à Toki Sen-I qu'elle n'avait pas l'intention de respecter les termes du contrat, le fabricant prétend qu'il était trop tard pour interrompre la production.

Par la suite, Toki Sen-I n'a pas pu trouver de nouvel acquéreur pour les 48 000 mètres de tissu commandés par Yeezy, celui-ci ayant été développé pour les « besoins spécifiques » de l'entreprise. En outre, la société japonaise affirme avoir été forcée de louer un espace d'entreposage pour le tissu, qui lui a coûté 560 dollars par mois, pendant qu'elle tentait de négocier un nouvel accord avec Yeezy.

Toki Sen-I exige donc l'argent qui lui est dû et des dommages et intérêts.La société exige également des dommages et intérêts punitifs, car elle prétend que Yeezy « a commis une fraude à plusieurs reprises avec malveillance et un mépris flagrant de la loi », allant même jusqu'à alléguer que « Yeezy n'était qu'une simple imposture sans capital, actifs, ou membres autres que Kanye West », et que la marque « était si mal capitalisée que, par rapport à son activité future et le risque de perte, sa capitalisation n'est qu'illusoire et futile ».

Kanye West n'a pas encore officiellement commenté les allégations.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - ChaussuresTextileIndustrieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER