×
Par
AFP
Publié le
25 mai 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kenya : des couturiers africains défilent pour les victimes des violences

Par
AFP
Publié le
25 mai 2008

NAIROBI, 25 mai 2008 (AFP) - Des couturiers africains ont présenté samedi 24 mai au soir leurs créations dans le parc national de Nairobi, lors d'un défilé de mode destiné à rétablir l'image touristique du pays et à recueillir des fonds pour les victimes des violences post-électorales au Kenya.


Ajuma présente une création d'Imane Ayissi
Photo : Simon Maina/AFP

Venus de Côte d'Ivoire (Pathe'O), du Ghana (Tribe), du Nigeria (Modela Couture) ou du Sénégal (Espace Fagueye), les créateurs - dont certains sont installés à Paris comme le Camerounais Imane Ayissi - ont également rendu hommage par la voix du couturier antillais Paul Hervé Elizabeth au poète et homme politique français Aimé Césaire, chantre de la "négritude" récemment disparu.

De nombreux créateurs kényans ont également présenté leur production sur le podium monté dans le parc animalier de Nairobi.

Baptisée "la mode pour la paix", la manifestation imaginée par Ann McCreath, créatrice du label kényan de mode KikoRomeo, avait pour but "d'attirer l'attention sur la créativité (...) au Kenya et sur le continent africai, tout en apportant de l'espoir et en contribuant à la paix".

Les fonds recueillis seront dédiés aux populations déplacées par les violences politiques et ethniques de début 2008 au Kenya, selon les organisateurs.

Le défilé visait également "à relancer le secteur du tourisme kényan profondément affecté par les violences post-électorales", ont-ils ajouté.

Les violences consécutives à la contestation de la réélection de Mwai Kibaki à la présidentielle du 27 décembre ont fait au moins 1 500 morts et 300 000 déplacés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.