×
Publié le
28 avr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kenzo s'apprêterait à nommer Charaf Tajer de Casablanca comme nouveau designer

Publié le
28 avr. 2021

La maison Kenzo serait sur le point de nommer Charaf Tajer, fondateur de la marque Casablanca, comme nouveau designer, selon des sources consultées par FashionNetwork à Paris.
 
Charaf Tajer succéderait à Felipe Oliveira Baptista, qui a quitté la maison parisienne ce lundi.


Charaf Tajer - Photo: Casablanca - Photo: Casablanca


 
Kenzo, qui fait partie du conglomérat géant français du luxe LVMH, a déclaré lors de l'annonce du départ de Felipe Oliveira Baptista qu'il avait été décidé de ne pas renouveler le contrat du directeur créatif. Techniquement, celui-ci quittera son poste après seulement deux ans, le 30 juin 2021.
 
Un porte-parole de Kenzo a d'abord refusé de commenter le choix de Charaf Tajer, puis a envoyé un SMS à FashionNetwork.com pour dire que ce n'était pas vrai. Un responsable de communication qui s'occupe de Casablanca a déclaré: "Ce n'est pas quelque chose que je peux commenter".

Un autre nom qui circule pour le poste chez Kenzo est celui de la créatrice française indépendante Marine Serre. Cependant, selon des sources bien informées, LVMH aime l'idée que Charaf Tajer, à l'énergie débordante, dirige la maison, qui a été fondée en 1976 par feu Kenzo Takada.
 
Charaf Tajer a lancé sa propre marque de mode Casablanca avec une collection printemps-été 2019 en juin 2018. Pour sa première présentation le créateur avait choisi le salon de sa mère à Belleville, le quartier animé du nord de Paris. Aujourd'hui, à peine cinq saisons plus tard, Casablanca vend ses produits dans plus de 200 magasins dans le monde, dont des boutiques haut de gamme comme Browns, United Arrows, Maxfield, Smets et Isetan. Des personnalités comme Gigi Hadid, Kendall Jenner et Hailey Bieber ont toutes été vues portant Casablanca.
 
L'année dernière, la marque de Charaf Tajer, qui connaît une croissance rapide, a organisé son premier défilé sur le calendrier officiel de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode. Une reconnaissance significative de sa croissance explosive et de son style reconnaissable.
 
Poursuivant sur sa lancée, Charaf Tajer a organisé en janvier dernier, pendant la saison de la mode masculine à Paris, un spectacle vidéo tourné à l'intérieur du Traveller's Club, un hôtel particulier du XIXe siècle construit par une courtisane sur les Champs-Élysées. La collection mettait en scène un casting fictif de pilotes de Grand Prix, d'amants et de glamazones. Pour les femmes: capes en drapeaux rouges à carreaux, blouses en soie, ou encore combinaisons pantalon tape-à-l'œil des années 70. Les hommes de Casablanca - une distribution diverse reflétant la France contemporaine - ont porté des versions masculines du costume Chanel ou des pantalons jaunes et roses Ralph Lauren et des smokings en trompe-l'œil. Le logo à double C entrelacé de Charaf était partout.


 


 
Charaf Tajer est également un spécialiste de premier ordre de l'imprimé, mêlant art gothique, illustrations de voitures de course et design rétro. Pas du genre à rougir, il a même fait une apparition dans sa propre vidéo, jouant du piano dans un manteau d'arlequin rouge et blanc.
 
Casablanca a également livré une collection de baskets en collaboration avec New Balance. Bien que basé à Paris, la moitié de l'équipe créative et de la direction de Charaf Tajer vit à Londres. On s'attend à ce que le designer maintienne sa propre maison indépendante pendant son séjour chez Kenzo.
 
Son esthétique semble également plus proche du fondateur, Kenzo Takada, célèbre pour ses imprimés jungle et tigre. En effet, sous le duo Humberto Leon et Carol Lim d'Opening Ceremony, les articles les plus vendus de la maison étaient des sweat-shirts à l'imprimé tigre. Humberto Leon et Carol Lim, qui ont quitté Kenzo en 2019, ont également conservé leur propre label Opening Ceremony tout au long de leur passage chez Kenzo.
 
Le choix de Charaf Tajer souligne également la stratégie générale de LVMH de choisir des designers qui génèrent beaucoup d'activité sur les réseaux sociaux. Et la marque Casablanca compte 257 000 followers sur Instagram.
 
"Casablanca est très tendance en ce moment. LVMH a donc opté pour le buzz. Tout comme chez Vuitton et chez Dior. Ça fait partie du même schéma. De toute façon, ils ne voulaient probablement que des tee-shirts à imprimé tigre de la part de Felipe", commente une source bien informée.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com