×
Publié le
8 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kering accélère sur l’économie circulaire

Publié le
8 juin 2021

Kering annonce une nouvelle étape dans sa stratégie de développement durable. Après le climat et la biodiversité, le groupe de luxe français, propriétaire entre autres de Gucci, Saint Laurent et Balenciaga met en avant désormais aussi le concept d’économie circulaire. Il vient de publier "Coming full Circle", un rapport centré sur ses nouvelles ambitions en la matière.


L'économie circulaire, nouvelle priorité du groupe de luxe - Kering


"L’engagement résolu de Kering en faveur de l’économie circulaire n’est pas nouveau, tout comme notre détermination à accélérer le changement. Mais nous savons qu’il faut aller plus loin. L’heure est venue de synthétiser nos ambitions en la matière à l’échelle de l’ensemble de nos marques", résume Marie-Claire Daveu, la directrice du développement durable et des relations institutionnelles internationales.

A ce titre, l’entreprise souhaite également "partager les avancées de ses marques et collaborer sur les sujets qui impactent le secteur dans son ensemble, comme la pollution liée aux microfibres, les gains d’efficacité ou encore la réduction des déchets des filatures textiles et des fournisseurs", poursuit-elle.

S’engager dans une démarche d’économie circulaire équivaut pour le groupe à "repenser la façon dont nous produisons, utilisons et prolongeons la durée de vie des ressources et des produits. Notre approche de la circularité est complètement alignée et en phase avec nos stratégie sur le climat et la biodiversité. Les trois procédant ensemble". 

Dans cette optique, Kering annonce vouloir prolonger la durée de vie de ses produits "en soutenant de nouveaux modèles commerciaux conçus pour maintenir les vêtements en circulation le plus longtemps possible". Le groupe souhaite aussi "concevoir produits et matériaux de manière à ce qu'ils soient durables et puissent être refait" et "étendre ses services de réparation".

A terme, ces engagements vont amener à une refonte des pratiques de production afin de réduire les déchets, réduire la consommation d'énergie et d'eau, et d'éliminer la pollution liée aux microfibres et aux plastiques à usage unique. Parallèlement devrait s’accélérer la transition vers des pratiques agricoles régénératives.

"En tant qu'entreprise, nous voyons l'économie circulaire comme une opportunité de créer une industrie adaptée aux besoins des générations futures, qui travaille avec la nature plutôt que contre elle. Nous sommes sérieux et avons défini une série d'objectifs pour nous maintenir sur la bonne voie", proclame Kering dans son rapport.

Le groupe a notamment pour objectifs de réduire à zéro la destruction de ses produits, ainsi que le plastique à usage unique d'ici à 2025 et le rejet de microfibres d'ici à 2030 ; d’atteindre 100% d'énergies renouvelables d'ici à 2022 ; et 100% de matières premières conformes aux Standards Kering d'ici à 2025.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com