×
Publicités

Kering et d’autres griffes affichent leur engagement contre le racisme

Publié le
3 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Comme d’autres acteurs de la mode, Kering prend position contre le racisme. Suite à l'homicide de l’Afro-Américain George Floyd, lundi 25 mai, à Minneapolis, lors de son interpellation par un policier blanc, les Etats-Unis se sont enflammés. L’épisode a suscité des émeutes dans tout le pays, ainsi que le pillage de nombreuses boutiques de luxe, telles que Gucci et Louis Vuitton entre autres, devenues la cible idéale des protestations.


L'annonce de Kering sur les réseaux sociaux - Instagram


De nombreux acteurs de la mode ont réagi très vite pour dénoncer le racisme et apporter leur soutien aux manifestants ainsi qu'au mouvement #BlackLivesMatter. A commencer par Nike, suivi par Adidas et bien d'autres. Plusieurs griffes sont intervenues dans la foulée avec des messages anti-racistes sur leurs réseaux sociaux. Mais souvent trop tard et de manière maladroite.

Pour sa part, Kering a opté pour "des actions concrètes parce que les mots ne suffisent pas". "Le combat pour l’égalité a coûté trop de vies à la communauté noire américaine. Nous ne resterons pas silencieux", proclame le groupe emmené par François-Henri Pinault dans un communiqué, en annonçant deux donations, sans en préciser le montant.

L’une à la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People), qui lutte pour l’élimination de la discrimination raciale aux Etats-Unis. L’autre à Campaign Zero, qui vise à mettre fin aux violences policières aux Etats-Unis.

Le groupe et ses maisons "continueront au quotidien à développer des initiatives et des programmes internes visant à créer un environnement de respect, d’égalité et d’équité, tout en reconnaissant qu’il s’agit d’une démarche continue et en étant engagés à y travailler sans répit", rappelle Kering, qui a multiplié les initiatives, notamment l'an dernier, sur le front de la diversité et de l'inclusivité.

Pour rappel, Gucci a créé l’été dernier le poste de directeur monde de la diversité, de l’équité et de l’inclusivité, qu’il a confié à Renée Tirado. Mais la griffe italienne n’est pas la seule sur ce terrain. Chanel aussi a nommé en 2019 Fiona Pargeter en tant que directrice diversité et inclusion au niveau mondial. La maison parisienne, qui déplore également plusieurs boutiques endommagées sur le territoire américain, a confié à FashionNetwork.com sa préoccupation pour la situation actuelle aux États-Unis.

"Nous sommes attristés par ces événements tragiques. Aujourd'hui, nous appelons de nos vœux un apaisement de cette situation et une société où les droits de chacun sont respectés. En tant qu'entreprise, nous nous sommes engagés à promouvoir une culture de confiance, d'empathie et d'inclusion, qui sont des valeurs que nous défendons auprès de tous nos employés et des communautés dans le monde entier", souligne-t-elle..

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com