×
5 376
Fashion Jobs
Par
Reuters API
Publié le
16 févr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kering et Hermès emboîteront-ils le pas à LVMH sur l'augmentation des prix?

Par
Reuters API
Publié le
16 févr. 2022

Les acheteurs sont-ils prêts à payer plus chers les sacs et produits des marques de luxe? Lorsque Kering, propriétaire de Gucci, et Hermes publieront leurs résultats annuels cette semaine, le sujet de l'augmentation des prix sera forcément sur la table.


Reuters



Le grand rival Louis Vuitton, la plus grande marque de luxe au monde, a déclaré mardi qu'il augmenterait ses prix à l'échelle mondiale à partir de ce 16 février en raison de l'augmentation des coûts de fabrication et de transport. C'est l'une des premières grandes marques de luxe à le faire cette année.

Le pouvoir de fixation des prix pourrait redevenir un facteur clé de la croissance des revenus en 2022 pour le plus haut échelon de l'industrie de la mode et de la maroquinerie, après une série de hausses de prix en 2021 et 2020.

Les consommateurs sont sortis des confinements avec l'envie de dépenser leur argent dans la mode et les accessoires de luxe, après être restés bloqués chez eux pendant des mois. Les marques profitent de ce pouvoir d'achat pour rendre leurs produits encore plus coûteux et exclusifs.

Les blogueurs de la plateforme de médias sociaux chinoise Xiaohongshu prévoient une hausse des prix de Gucci, le moteur des profits de Kering, dès vendredi. Le petit sac à bandoulière Marmont de Gucci, qui coûte actuellement 16.500 yuans (2.288 euros), devrait augmenter d'environ 3%, tandis que d'autres accessoires Gucci pourraient grimper de 10 à 15%.

Les utilisateurs du site Xiaohongshu, connu dans le secteur sous le nom de "Little Red Book" (ou "Petit livre rouge" en français), citent souvent des vendeurs des marques de mode et ont l'habitude de prédire correctement les augmentations de prix, mais ne précisent pas toujours leurs sources.

Chez Kering, Balenciaga a déjà augmenté ses prix début janvier en Chine, selon le site. Les prix des sacs à main Hourglass de la marque en taille petite et extra petite, par exemple, ont augmenté de 3,5% à 4% pour atteindre respectivement 17.500 yuans et 11.550 yuans.

Kering s'est refusé à tout commentaire, précisant qu'il était en période de "silence" avant la publication de ses résultats annuels ce jeudi.

Hermes a déclaré à Reuters qu'il serait susceptible d'aborder la question des prix lors de la publication de ses résultats vendredi, démentant les rapports des analystes selon lesquels la société avait déjà augmenté ses prix le mois dernier de 3% à 10%.

Chanel a augmenté trois fois l'an dernier les prix de certains de ses sacs à main les plus recherchés, son petit sac à main classique coûtant désormais environ 8.200 dollars, soit 60% de plus qu'en 2019.

"Cette année est susceptible d'apporter un cercle vertueux de pouvoir de fixation des prix et de désirabilité de la marque", a déclaré UBS dans une note aux investisseurs.

Kering devrait annoncer une croissance organique des ventes de 20% sur le quatrième trimestre, a prévu HSBC, aidé par des investissements marketing générant du buzz autour du 100e anniversaire de Gucci. Les analystes de la banque estiment que les ventes d'Hermes devraient elles augmenter de 12% à taux de change constants sur la période.

Avec Reuters
 

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.