×
Publicités

Kering soutient le groupe d’experts sur la biodiversité IPBES

Publié le
today 22 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kering confirme une fois de plus sa volonté d’agir concrètement en faveur de l’environnement. Le groupe de luxe emmené par François-Henri Pinault va soutenir financièrement la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques, IPBES. Un organisme mondial créé en 2012 sous l’égide de l’ONU, composé d’experts, un peu à la façon du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), chargés d’évaluer l’état de la biodiversité dans le monde et de sensibiliser l’opinion sur cet enjeu.
 

Kering s'engage en faveur de la biodiversité - Patrick Tonissen


Dans un communiqué, ce regroupement indique qu’il s’agit de « son premier partenariat avec une entreprise du secteur privé, le groupe de luxe mondial Kering, qui apportera un financement significatif au fonds fiduciaire de l’IPBES ». 
 
Un rapport alarmant publié par ces experts en mai dernier illustrait comment environ un million d’espèces animales et végétales sur les quelque 8 millions estimées sur Terre, étaient menacées d’extinction, dont « beaucoup dans les prochaines décennies », mais aussi comment, entre déforestation, agriculture intensive, surpêche, urbanisation galopante et mines, 75% de l’environnement terrestre était gravement altéré par les activités humaines et aussi 66% de l’environnement marin était touché.

« Le soutien apporté par Kering contribuera aux différents travaux de l’IPBES visant à étayer les données scientifiques et ainsi favoriser des décisions plus éclairées concernant la nature. Il s’agit entre autres de mettre en place des activités de soutien politique, de renforcer les capacités, de développer de nouvelles connaissances, de mener des actions de sensibilisation et de fournir des évaluations réalisées par des experts scientifiques », souligne l’organisme.
 
« Le secteur du luxe peut jouer un rôle majeur dans la transition vers un avenir durable. Notre collaboration s’inscrit dans une approche plus globale dont l’objectif est de soutenir la science et la recherche, afin de disposer d’un cadre scientifique qui puisse guider nos décisions. Il est nécessaire d’agir maintenant et de trouver les moyens de rendre à la nature ce qu’elle nous concède chaque jour », commente la directrice du développement durable de Kering, Marie-Claire Daveu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com