×
Publicités
Publié le
13 avr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kiabi proposera de la seconde main dans tout son réseau français d'ici 2023

Publié le
13 avr. 2022

Après un premier test en 2020, puis une salve d'ouvertures en 2021, Kiabi déroule un plan d'expansion ambitieux en 2022 sur le créneau de la seconde main. L'enseigne familiale de la famille Mulliez va installer cette année 87 corners de vêtements d'occasion dans son réseau, et annonce que tous ses magasins français possèderont un espace de ce type à horizon 2023. Ce qui concernera donc 340 points de vente.


Espace mode d'occasion chez Kiabi - Kiabi


A ce jour, Kiabi exploite une quarantaine de corners de seconde main, en France, mais aussi en Espagne, en Italie et en Belgique. Parmi les ouvertures prévues cette année, 20 s'effectueront à l'international, dans les pays cités plus haut, ainsi qu'au Portugal.

Ces espaces proposent des articles femme, enfant et bébé, vendus à des prix 40 à 80% moins élevés que le neuf, et se déclinent en différents formats: il peut s'agir d'un portant seconde main implanté au milieu de l'offre femme, ou d'un format XXL de 250 mètres carrés. Le passage en caisse est le même pour les produits de première main ou d'occasion.

Kiabi dispose également d'un site web dédié à la seconde main, sur lequel un million de pièces ont à ce jour été déposées par les utilisateurs: la majorité d'entre eux préférant être rémunérés en bons d'achat (abondé de 20%). Un service de collecte de vêtements, via l'application Kiabi Bag, a aussi été lancé l'an dernier en partenariat avec le spécialiste Patatam. Les clients peuvent expédier gratuitement une quinzaine de vêtements usagés dans un sac dédié, en échange d'un bon d'achat de cinq euros. Une solution déployée cette année en Espagne, en Belgique et au Portugal.

En 2021, la chaîne aux 510 magasins a généré 1,99 milliard d'euros de chiffre d'affaires, et revient ainsi à son niveau pré-pandémique de 2019. Son activité en ligne pesant désormais 15 à 20% des ventes globales.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com