×
5 358
Fashion Jobs
Publié le
5 juil. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kiabi s’ouvre au format marketplace pour étendre son offre

Publié le
5 juil. 2022

Kiabi fourmille de projets pour faire évoluer son modèle. Après avoir annoncé il y a peu son intention de conquérir les centres-villes, et notamment Paris, l’enseigne de mode familiale franchit un nouveau pas, sur le web cette fois. Elle s’ouvre au principe de la marketplace en accueillant donc sur son e-shop des marques ou distributeurs externes, ce qui va lui permettre d’élargir son assortiment mode et de se positionner sur de nouvelles catégories produit, à savoir le mobilier et la décoration.


Kiabi


Pour expérimenter cette ouverture, Kiabi a fait appel à la société Mirakl, spécialiste des places de marché, mais aussi à Zetrace, Marjory et Mangopay. L’objectif de l’enseigne de la famille Mulliez est de "devenir la marketplace préférée des familles avec plus de 200.000 produits et 500 vendeurs d’ici 2025", exprime-t-elle dans un communiqué. L'accent sera porté sur le segment enfant-bébé.

Un lancement en douceur s’est opéré depuis le mois d’avril. Sur le site de Kiabi, qui fait déjà partie du top5 des sites français les plus visités, on peut dorénavant trouver des sièges auto, des lits de bébé ou encore des housses de rangement.

"Les équipes veilleront à ce que les nouvelles offres présentent un rapport qualité/prix/style compétitif et les partenaires une qualité de service client irréprochable", commente Guillaume de Lacroix, directeur web de la chaîne née en 1978. Il pourra s’agir de grandes marques, mais aussi de créateurs locaux.
 
Pour la rentrée des classes, la plateforme proposera déjà 35.000 références émanant de 35 vendeurs externes à l’enseigne, incluant des cartables et des baskets de sport. Pour l’instant, seule la livraison à domicile est possible pour les articles vendus par des marques tierces.
 
Au fil de sa modernisation, Kiabi ne se présente plus comme une chaîne d’habillement mais plus largement comme spécialiste de l’équipement de la famille. Animant un parc de 549 magasins dans le monde, l’entreprise nordiste a généré en 2021 un chiffre d’affaires de 1,99 milliard d’euros. Et, avec ses nouveaux projets retail et web, elle espère reprendre sa place de numéro un du prêt-à-porter en France, que lui a ravi Leclerc début 2022.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com