×
Publicités
Publié le
19 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kiabi teste des cintres fabriqués à partir de textiles usagés

Publié le
19 nov. 2020

Dans une démarche qui consiste à tenter de limiter son impact sur l’environnement, Kiabi se lance dans une nouvelle expérimentation: utiliser en magasin des cintres recyclables, eux-mêmes fabriqués à partir de textiles usagés. L’enseigne de mode nordiste s’est pour cela alliée à l’entreprise Plaxtil, spécialiste de la transformation des vêtements et tissus non réutilisables.


Kiabi


Le test va commencer en décembre et janvier dans trois magasins du réseau, avec l’objectif de couvrir à terme 40% des besoins de Kiabi, soit tout de même 1,4 des 3,5 millions de cintres que la marque utilise chaque année. Pour fabriquer ces objets permettant d’accrocher les vêtements, ce sont 60 tonnes de textile qui vont être transformées et donc revalorisées en un matériau composite pouvant se substituer à un plastique standard. Sur le principe de l’économie circulaire, les points de vente seront aussi dotés de bornes pour collecter les cintres usagés afin qu’ils soient recyclés à nouveau.

Basée à Châtellerault, Plaxtil est une entreprise industrielle inclusive, qui s’adresse à toutes les marques de mode "pour maximiser les tonnages de textile recyclés", et entend créer une vingtaine de postes en 2021 (dont cinq en insertion). Depuis cet été, elle a aussi lancé une solution de recyclage des masques jetables usagés.


La matière Plaxtil et ses différentes déclinaisons de couleurs - Plaxtil


Kiabi, qui a réalisé 2 milliards d’euros de ventes en 2019, a d’autre part décidé cette année de ne pas prendre part à la période de promotions massives du Black Friday, qui se profile à la fin du mois. A la place, elle lance le "Good Friday", une opération solidaire qui se déroulera du 23 au 29 novembre: l’enseigne reversera 1% de ses ventes de la semaine aux Restos du Cœur.

"Nous nous engageons au quotidien à proposer à nos clients une mode de qualité au petit prix le plus juste, qui nous permet de respecter nos engagements. A travers le Good Friday, nous associons nos clients à une action solidaire, notamment en France, avec les Restos du Cœur et ainsi aidons, à notre niveau, des personnes fragilisées. Notre rôle est aussi d’apporter du soutien partout où nous le pouvons", expose Bruno Resseguier, directeur de Kiabi Human, qui désigne le programme RSE de la chaîne aux 500 magasins à travers le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com