Kingpins: les premiers pas du salon américain du denim à Amsterdam

Le nouveau salon européen du denim a ouvert ses portes le 7 mai. Une quarantaine d'entreprises ont répondu présent pour cette édition inaugurale. Certaines car elles connaissent les éditions de Kingpins à New York, San Francisco ou Hong Kong. D'autres pour tenter de diversifier leurs contacts.

Et les professionnels ont été au rendez-vous, pour cette première édition, installée dans une impressionnante cuve reconvertie de la Wetergasfabriek, située à 15 minutes en transport du centre d'Amsterdam. Musique rock et jazzy plein les haut-parleurs, le rendez-vous a affiché d'entrée son caractère à la fois studieux et détendu.
Le lieu est en adéquation avec le positionnement du salon (photo Matthieu Guinebault)
C'est dans une allée suivant le mur du bâtiment sphérique que les entreprises exposent. Espace à l'écart du bruit aux lumières froides pour souligner les produits. Au centre, changement d'ambiance: sous les haut-parleurs et lumières plus chaudes, les visiteurs ont rapidement pris possession de l'open-bar, des canapés dédiés aux rendez-vous, et des repas livrés par vélo-triporteur, Pays-Bas oblige.

"Nous aurons à faire un choix entre salons"

Sur le fond, Kingpins a réussi le pari de réunir des noms renommés du secteur. Outre les partenaires Lycra et E3, les professionnels peuvent ainsi retrouver Tavex, Candiani Denim, Atlantic Mills, Advanced Denim, le Français Velcorex et autres. Certaines sociétés que les professionnels pouvaient précédemment rencontrer sur Denim by Première Vision à Paris, ou sur la Bluezone de Munich Fabric Start.

Mais d'autres compagnies font aussi avec ce salon leurs premiers pas sur le marché européen. Après avoir participé 6 fois aux éditions américaines de Kingpins, la société shanghaiote Toyoshima a ainsi profité du voyage vers le Vieux Continent. "Nous opérons principalement sur les marchés japonais et américain, mais qui sont aujourd'hui plus restreints que par le passé. Et l'Europe est connue comme un vivier de consommateurs adeptes de produits plus haut de gamme", explique son manager Tojo Takuya, pour qui Kingpins transpose ici sa recette avec succès. "Le cadre est différent, mais l'atmosphère est très proche. Et j'aime beaucoup Amsterdam. Comment faire autrement !"

Déjà présent sur Denim By PV, Bluezone et les déclinaisons américaines de Kingpins, Tavex prend sans surprise part au rendez-vous. "Denim By touche principalement les marchés du sud, comme l'Espagne ou l'Italie. Nous sommes venus ici pour toucher les consommateurs du nord", explique Maria Arias Pimentel, branding manager du groupe. "Mais peut-être que, plus tard, nous aurons à faire un choix entre salons".

Car, à la question de savoir si l'émergence d'un salon leader en Europe faciliterait les choses, la réponse est immédiate: "Evidemment. Par le passé, c'était Denim by PV. Mais il y a du nouveau. Donc il faut voir lequel donnera les meilleurs résultats".

"Je n'ai jamais visité les autres salons"

Faut-il pour autant s'attendre à un duel sanglant entre les deux prétendants au titre ? Pour Andrew Olah, fondateur de Kingpins et adepte des métaphores, la réponse est non. "Quand vous avez un bon restaurant français, et un bon restaurant italien de l'autre côté de la rue, est-ce un problème ? Cela ne fait que donner au consommateur plus d'options", répond-il à FashionMag. "J'ai lancé Kingpins en 2004, avant que Denim by se lance en 2007. Nous étions le premier salon dédié à l'approvisionnement du denim. De fait, je n'ai jamais visité les autres salons du secteur", indique-t-il en outre.

Si Kingpins ferme ses portes au soir du 8 mai, au terme d'un lancement "enthousiasmant" selon son fondateur, les Amsterdam Denim Days continueront. Cet événement chapeau construit autour du nouveau salon amène ainsi Modefabriek à tenir les 9 et 10 mai un salon denim ouvert au grand public: Blueprint.

Un rendez-vous où les adeptes du jean seront attendus par Diesel, Pepe Jeans London, Denham, Scotch&Soda et autres. Sans oublier les offres et événements spéciaux qui, du 7 au 10 mai, se tiennent dans les principales boutiques denim d'Amsterdam.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

DenimSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER