×
Publicités
Publié le
5 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Klépierre s'associe à des marques pour les installer en centre commercial

Publié le
5 oct. 2021

Pour attirer des marques et enseignes qui ne sont pas présentes en centre commercial, Klépierre instaure un nouveau mode de collaboration: la foncière française a décidé de proposer à certains de ces acteurs un partage d'investissements afin qu'ils installent leur première vitrine en centre de shopping. La marque de mode Von Dutch (via Advanced Retail), la street food de Lobsta et l'épicerie Nous anti-gaspi sont les premiers à l'expérimenter.


Le magasin Von Dutch du centre commercial Val d'Europe (Seine-et-Marne) - Facebook/Val d'Europe


Un modèle contractuel basé sur la création d'une entreprise (au statut de SARL), dont les deux parties détiennent 50%. Klépierre et la marque en question partagent donc les coûts d'installation et de fonctionnement, mais aussi le chiffre d'affaires généré. Un loyer adapté est aussi perçu. "Nous leur offrons un vrai accompagnement et l'opportunité de toucher de nouveaux clients en s'installant en centre commercial", livre Pierre-Etienne Alline, qui est directeur de l'exploitation du groupe Klépierre depuis 2020, après avoir œuvré chez La Halle, Orchestra-Prémaman, Carrefour ou Auchan.

"Ce test nous permet de diversifier notre offre de boutiques, de toujours être en mouvement et d'être en mesure d'avoir un coup d'avance, poursuit-il. Nous sommes associés dans la performance avec ces marques, nous avons donc une ambition de réussite commune. Cela les rassure et limite aussi certains risques". Un discours qui fait écho aux efforts des foncières pour faire évoluer leur modèle, et se rapprocher des commerçants.

Après l'ouverture du magasin, le fonctionnement s'adapte selon les acteurs: la partie opérationnelle peut être gérée par le partenaire, ou par Klépierre. L'épicerie Nous anti-gaspi par exemple, qui ouvre en octobre à Boulogne-Billancourt, sera pilotée au quotidien par l'enseigne. Via le partenaire Advanced Retail, la griffe américaine Von Dutch (appartenant au groupe Royer) élit quant à elle domicile dans la galerie commerciale de la gare Saint-Lazare et au sein de Val d'Europe. D'autres noms vont s'ajouter à cette liste puisque "des discussions avancées sont en cours avec plusieurs marques, notamment dans la mode". Les secteurs porteurs de la maison, du DIY, de la jardinerie et du bricolage sont aussi visés.

Pour Klépierre, cette expérimentation doit se déployer dans tous ses types de centres, en centre-ville et en périphérie; et elle va surtout avoir une dimension internationale. En Espagne et en Italie, ce principe de partage d'investissements va être également testé. Il pourra aider des enseignes françaises à s'installer dans ces pays, et vice-versa.

Se présentant comme le leader européen des centres commerciaux (avec un portefeuille estimé à 21,5 milliards d'euros), Klépierre a souligné qu'au cours de son premier semestre 2021, un fort redémarrage du chiffre d'affaires des commerçants a été constaté en juin, avec une hausse de 15% comparé à juin 2020 (-4% par rapport à juin 2019). Le groupe a facturé 673,1 millions d'euros de loyers et de charges sur ce premier semestre, avec un taux d'encaissement de 70% à fin juillet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com