×
Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
3 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Koché: la renaissance du phœnix

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
3 mars 2021

Il faut rendre justice à Christelle Kocher: cette créatrice parmi les plus bosseuses de la place parisienne parvient, à partir d'une approche classique, à imaginer des vêtements pointus et contemporains qui collent à la perfection à l’esprit du moment.

 


Intitulée « Bird of Paradise », c'est une variation sur le phœnix de la mythologie grecque, celui qui renait cycliquement de ses cendres : la dernière collection réalisée par Christelle Kocher pour la marque Koché mêle astucieusement sportswear et glamour à la française, avec un flair remarquable.

« Je pense qu'il y a aujourd'hui un puissant désir de renouveau, et j’avais envie d’exprimer ça à travers cette collection. Des gens qui parviennent à dépasser l’adversité », nous explique Christelle Kocher à l’occasion d’un café dans son atelier du XXème arrondissement, dans une petite rue tranquille du nord de Paris.

C’est sa deuxième collection depuis qu’elle a signé une licence de longue durée avec Only The Brave, la holding de Renzo Rossi, célèbre patron de Diesel. C’est manifeste dans la qualité des vêtements – des robes du soir avec des découpes au laser, façon dévoré moderne, aux jupes et vestes cool en cuir perforé, dont la doublure est ornée de bandes de taping pour sportifs.

Christelle Kocher a toujours su intégrer avec intelligence le style urbain et sportif dans une mode plus sophistiquée. Cette saison, elle a imaginé une série de tops de danse à découpe et de sweats fendus, dont certains ornés de plumes de coq. Le tout mélangé à des robes de soirée à imprimés zèbre dignes de Photoshop. La créatrice, qui s’est déjà inspirée du Paris Saint-Germain pour divers looks de footballeuses haute couture lors de saisons précédentes, est allée cette fois jusqu’à confectionner un formidable blouson de cuir avec un ballon de foot traditionnel en guise d’écusson.


Koché - Automne/Hiver 2021 - Photo: Koché - Foto: Koché


La créatrice a intégré le phœnix dans plusieurs imprimés hauts en couleur, en turquoise et violet, vus sur des vestes matelassées et des jeans. Christelle Kocher a également puisé dans les racines de Renzo Rossi, l’homme qui a plus ou moins inventé le jean usé haut de gamme, avec quelques superbes pantalons en denim dans des tons bordeaux et des hauts au remarquable toucher velours.

« C’est formidable de collaborer avec Renzo. Il a un véritable respect pour les designers. Et il y a dans son groupe quelques créateurs très talentueux, comme John Galliano ou Viktor & Rolf, pour n’en mentionner que deux. Ça a été une expérience formidable de travailler avec lui en Italie. La qualité est formidable, et ça nous permet de nous concentrer pleinement sur la création », explique Christelle Kocher, qui a rencontré Renzo Rossi après avoir remporté le prestigieux prix de l’ANDAM, au conseil duquel siège l’Italien.


Koché - Automne/Hiver 2021 - Photo: Koché - Foto: Koché


Toute la collection a été filmée avec un brio incroyable dans la vidéo tournée par Christelle Kocher au cœur du Théâtre des Bouffes du Nord, le célèbre théâtre parisien d’avant-garde, qui apparaît dans la scène inaugurale de Diva, le film de Jean-Jacques Beineix sorti en 1981.

« Il est toujours aussi décrépi et croulant », sourit Christelle Kocher, dont le casting a investi avec panache le vieux théâtre délicieusement vétuste. Ses françaises séductrices arboraient des robes du soir asymétriques coupées avec un aplomb manifeste.

Dans l’atelier de Christelle Kocher, des petits mannequins de trente centimètres vêtus des premiers prototypes de ces robes attestent une fois de plus de son talent de drapière. En un mot, « Bird of Paradise » est le nouvel opus d’une créatrice à la formation classique mais à la sensibilité avant-gardiste.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com