×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
29 sept. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Koché révise ses classiques et lance une capsule avec Tinder

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
29 sept. 2021

Une véritable "célébration de la mode". C’est ainsi que Christelle Kocher, la fondatrice et directrice artistique de Koché, définit le défilé de présentation de sa dernière collection, "Magic Hands". Dévoilée sur fond de Massive Attack, la ligne rêve déjà à l’été prochain, envahissant de couleurs les luxueux salons du prestigieux hôtel Shangri-La Paris dans le XVIe arrondissement de la capitale française. Sans aucun doute, un pari réussi misant sur l’opulence et les touches dorées, émaillant une collection "plus raffinée et haut de gamme que jamais", dans laquelle Koché revisite ses créations les plus emblématiques à travers une esthétique "néo-classique".


Koché


Le fil conducteur ? L’envie de se mettre à nouveau sur son 31 sans rien perdre du confort devenu indispensable au cours des derniers mois. Le résultat: une collection mixte, festive et optimiste. Des pièces simples et tendance, toujours emblématiques et caractéristiques de la firme française, qui viennent à leur tour revendiquer l’ADN de la griffe parisienne fondée en 2015. Des sweat-shirts imprimés aux coloris pastel, avec ou sans capuche, rehaussés de sequins d’un rose poudré décontracté, mais aussi des bermudas rappelant l’univers de la boxe, des pantalons amples et informels ou des leggings ultra-ajustés associés à des blazers au profond décolleté ou à des crop tops structurés.

Le spectacle est au rendez-vous et la marque se pare de réminiscences féminines évoquant le glamour des années 1930 et ses robes courtes festives aux épaules géométriques. De grands pulls en maille aux tonalités solaires dégradées, des broderies, des plumes d’autruche, de l’organza de soie et de la dentelle, matière parmi les favorites de cette marque lauréate du prix ANDAM en 2019, sont aussi de la partie. Les robes sont asymétriques, les tops arborent des dos nus et les tuniques rencontrent des capes courtes. Koché dévoile avec subtilité son monogramme, apparaissant sur certaines pièces blanches ajourées. Parmi les accessoires, on retiendra les délicates fleurs assorties aux looks, portées par certains mannequins, ainsi que les grands chapeaux sombres et les babouches à plumes.



Koché


"C’est le retour de l’émotion, le moment de se retrouver et de partager la mode. Pour moi, c’est un moment de poésie. Toute l’équipe est très contente et fière de partager cette collection au format physique avec le public, les journalistes et les acheteurs", salue Christelle Kocher après le défilé. Après quelques touches d’humour, la créatrice accueille les journalistes dans son "salon" improvisé sur la terrasse de l’hôtel. "J’ai voulu célébrer le fait de s’habiller, l’artisanat, les choses bien faites. J’avais très envie de fêter la couture et il m’est apparu très important de revenir à l’essentiel", résume-t-elle. En plus de sa propre marque, elle est aussi la directrice créative de Lemarié. Temps forts de sa collection selon elle: les broderies faites à la main, les fleurs en organza et la réinterprétation de pièces contemporaines avec des éléments traditionnels. "Pour moi, il est très important de m’inspirer de techniques du passé, du patrimoine de la mode, et de les décliner avec le regard tourné vers l’avenir". Elle veut avant tout créer des "alliances" avec l’histoire.

Et Christelle Kocher fait sans aucun doute contraster la tradition et la modernité avec une collaboration contemporaine, surprise du spectacle et prenant la forme d’un petit logo dans la partie supérieure gauche d’une chemise oversize de couleur noire dégageant une épaule, revisitée sous forme de robe de soirée avec des ornements en plumes d’autruche rouges et noires. Le dessin bien reconnaissable d’une petite flamme, soulignée des mots "Koché x Tinder", dévoile le lancement d’une collection capsule entre la marque et la célèbre application de rencontres. Une ligne unisexe de huit articles composée d’une robe, de sweat-shirts, de tee-shirts, d’un foulard et d’une casquette, qui représente la première entrée de Tinder sur le territoire de la couture.


Koché lance une collection capsule avec l’application Tinder - Koché


Une série de pièces au style simple, fluide et d’un positionnement plus accessible que les tarifs habituels de la griffe française, allant de 50 à 245 euros. Disponible dans une sélection de boutiques physiques et sur le site web de Koché avec des envois à l’étranger (en Espagne, au Royaume-Uni, en Italie, au Japon, aux États-Unis et en Allemagne) depuis le 28 septembre, la collection reversera ses bénéfices au projet Casa 93 de l’association ModaFusion. Installée en Seine Saint-Denis, cette école de mode proche de Christelle Kocher forme des talents émergents issus d’origines sociales diverses.

"La force de cette collection est de réussir à incarner une génération multifacettes", analyse la créatrice. Elle se dit pleinement satisfaite d’avoir collaboré avec une application "enracinée dans la culture pop", qui représente "notre époque actuelle et les valeurs qui sont importantes, comme l’inclusion et la diversité".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com