×

Kontoor, l'entité denim du groupe VF, prend forme

Publié le
today 3 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe VF Corporation, basé à Greensboro, en Caroline du Nord, a déposé lundi une demande auprès de la Commission des valeurs mobilières américaine (SEC) en détaillant la séparation imminente de ses activités dans le secteur du denim et en révélant au passage quelques informations sur les performances financières des marques de son portefeuille.


Kontoor, l'entité denim du groupe VF, prend forme - Instagram: @wrangler


Annoncée en août dernier, la séparation prévoit que les marques de denim du groupe (Wrangler, Lee et Rock & Republic), ainsi que VF Outlet, seront regroupées en une société distincte, cotée en Bourse, baptisée Kontoor Brands, Inc. et basée en Caroline du Nord. Les autres marques du groupe, notamment Vans, The North Face et Timberland, continueront d'être exploitées sous le contrôle de VF Corporation, qui déménagera à Denver, dans le Colorado.

Scott Baxter, qui travaille chez VF depuis 11 ans, a été nommé PDG de Kontoor, apportant à ce poste sa grande expérience du retail et de la distribution, acquise chez Home Depot, PepsiCo et Nestlé. 

Auparavant directeur financier chez VF, Rustin Welton assumera désormais les mêmes fonctions chez Kontoor, où il sera rejoint par Thomas Waldron et Christopher Waldeck, présidents actuels des marques Wrangler, Lee et Rock & Republic aux États-Unis, qui deviendront présidents mondiaux de leurs marques chez Kontoor. 

Lauren Krueger a également rejoint l'entreprise au poste de vice-présidente et d'avocate générale. Celle-ci a dernièrement occupé les postes de vice-présidente exécutive, d'avocate générale et de secrétaire générale chez Signet Jewelers. 

Le processus de scission, qui devrait se terminer en mai, est soumis à l'approbation finale du conseil d'administration de VF, ainsi qu'aux conditions réglementaires et juridiques habituelles.
 
« Nos équipes chez VF ont fait d'énormes efforts pour préparer la scission de Kontoor Brands et de VF, et le dépôt de cette demande est une étape importante du processus », se félicite Steve Rendle, PDG de VF, dans un communiqué de presse. « Nous sommes convaincus que la séparation est la meilleure façon pour les deux sociétés d'atteindre un potentiel encore plus grand et d'accroître la valeur à long terme pour les actionnaires. »

Un rendement plus faible pour les marques de Kontoor

Tout en décrivant les conditions de la séparation, la demande déposée lundi révèle également les performances financières des différentes marques de VF, expliquant en partie le raisonnement qui a mené à la scission.

En 2018, les marques qui formeront Kontoor ont généré un chiffre d'affaires d'environ 2,7 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros), une performance relativement faible par rapport aux ventes des autres marques de VF, qui ont totalisé 11 milliards de dollars (9,8 milliards d'euros) au cours de la même période. De même, le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement des marques de denim de Kontoor a atteint 385 millions de dollars (344 millions d'euros), contre 1,8 milliard de dollars (1,6 milliard d'euros) pour les autres marques du groupe.

De plus, si les marques qui continueront à opérer dans le cadre de VF Corp devraient connaître une forte croissance sur le long terme, les marques qui constitueront le portefeuille de Kontoor devraient afficher une croissance plus modeste. Comme le souligne VF, la séparation permettra donc à la fois de « concentrer les investissements sur ses priorités stratégiques » et donnera à Kontoor l'occasion de tirer pleinement parti du retour en force du denim quand la tendance du sportswear commencera à décliner.

« La demande déposée aujourd'hui marque une étape importante dans le processus de construction de Kontoor Brands en tant qu'entreprise indépendante », explique Scott Baxter. « Nous nous préparons à exister en tant qu'entreprise distincte cotée en Bourse ; je suis convaincu que Kontoor Brands est bien positionnée pour prospérer dans l'industrie mondiale du vêtement et offrir de la valeur sur le long terme à toutes nos parties prenantes. »

VF n'est pas le seul géant américain de la mode à vouloir rationaliser et recentrer ses activités en transférant des marques dans une nouvelle société, créée de toute pièce. Plus tôt cette année, Gap Inc. a annoncé qu'elle se scinderait en deux sociétés distinctes cotées en Bourse, se séparant de sa marque Old Navy, toujours forte, afin de se concentrer sur le redressement de sa propre marque, dont les performances sont décevantes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com