L'Américain Iconix toujours plus ambitieux à l’international

L’international fait clairement partie de la stratégie de croissance d’Iconix. Le groupe américain, spécialiste des marques sous licences, vise un chiffre d’affaires en hausse de plus de 20 % sur son exercice 2013, notamment porté par un troisième trimestre à 78 millions d’euros en croissance de 24 %. Sur l’ensemble de l’exercice, Iconix Brand Group explique qu’un tiers du chiffre d’affaires, qui devrait être compris entre 309 et 316 millions d'euros, proviendra de son activité à l’international, contre seulement 6 % il y a deux ans.
Les rachats de marques à la présence internationale comme Umbro ont permis à Iconix de développer son chiffre d'affaires hors USA. Visuel Umbro.


Le groupe l’explique par sa stratégie de constituer des coentreprises à travers le monde. Il a validé sa sixième, sur l’Australie-Nouvelle-Zélande, et sa septième, avec Li&Fung, sur l’Asie du Sud-Est. Mais cet essor trouve aussi sa source dans les marques rachetées, comme Umbro, Lee Cooper ou Buffalo récemment, et ses marques américaines qu’il développe à l’international.

Ainsi, la coentreprise indienne du groupe, Iconix Lifestyle, a signé un accord durant le dernier trimestre avec Future Lifestyle Brands pour distribuer dans ses réseaux et ouvrir des outlets Umbro sur le sous-continent.

Par ailleurs, la joint-venture européenne a annoncé de nouveaux accords sur l’Europe. La marque Starter a signé une collaboration avec l’acteur hollandais des accessoires de téléphonie Telecom Lifestyle Fashion.

Il a surtout signé des accords avec Karstadt en Allemagne. L’enseigne lance la marque London Fog mais va aussi intégrer, à partir de septembre 2014, une ligne de robes de soirée sous la signature Belle by Badgley Mischka, qui aura pour égérie la top allemande Franzizka Knuppe.
Belle by Badgley Mischka présenté en Allemagne. Visuel Karstadt.


En France, l’offensive semble aussi en marche. L’antenne hexagonale a recruté une directrice retail. Passée par Marlboro Classics, Napapijri, Armani Jeans ou encore Kenzo, Barbara Pagliaro a aussi goûté à l’e-commerce chez Vente‐Privee.com. Elle a notamment en charge le développement et l’extension du portefeuille de marques Iconix en Europe.

Fort de ses développements, le groupe affiche l’ambition d’atteindre 40 % de son chiffre d’affaires, entre 320 à 330 millions, à l’international en 2014. D’autant que d’autres acquisitions sont à l’étude.

Et pour 2015, ses espoirs se portent sur Peanuts. Le comics, célèbre aux États-Unis et dont Iconix possède les droits, aura droit à son film distribué à l’international. Une forte opportunité pour développer ce business hors de son pays d’origine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

DenimDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER