L'Occitane International voit ses bénéfices reculer

Sur son exercice 2017/2018 clos le 31 mars, le groupe de cosmétique L’Occitane International enregistre un chiffre d’affaires de 1,31 milliard d’euros, en léger recul de 0,3 %. A taux de change constant, la hausse est toutefois de 4,6 %. Le résultat opérationnel du groupe, qui compte dans son portefeuille les marques L’Occitane en Provence ou encore Melvita, s’établit à 140,9 millions d’euros, en baisse de 16,2 % par rapport à l’exercice précédent. Le résultat net recule pour sa part à 96,5 millions d’euros, chutant de 27,1 %.


Le flagship L'Occitane en Provence en association avec Pierre Hermé sur les Champs-Elysées à Paris. - DR

Le groupe, qui indique avoir souffert des taux de change défavorables et d'une réforme sur les taxes aux Etats-Unis, subit également une chute des ventes sur son marché phare, le Japon. En effet, sur la période, les ventes nippones ont atteint 218,9 millions d’euros, soit 19,8 millions de moins qu’un an auparavant. Le pays pèse désormais pour 16,6 % du chiffre d’affaires de L’Occitane International, contre 18 % au cours de la précédente période.

La bonne surprise vient de la Chine, où les ventes s’établissent à 159,1 millions d’euros, contre 139 millions au cours de l’exercice précédent. La France voit elle ses ventes atteindre les 102,2 millions d’euros, en hausse de 1,7 %, contribuant ainsi à 2,8 % de la croissance du groupe.

Autre signal positif, la performance des marques émergentes du groupe : L’Occitane au Brésil, Melvita et Erborian. Toutes trois signent une croissance à deux chiffres particulièrement prégnante au Japon, en France et au Brésil, où les consommateurs sont en quête de produits plus pointus à prix accessibles. L’Occitane en Provence reste cependant la locomotive du groupe avec des ventes très largement majoritaires.

Enfin, la prise de participation majoritaire dans LimeLife en janvier dernier est aussi synonyme de relais de croissance pour le groupe qui, après avoir lancé la marque américaine de maquillage au Canada en mars, l’implante au Royaume-Uni ce mois de juin. Dans cette veine, le groupe indique qu’il continue à explorer d’éventuelles acquisitions en ligne avec sa stratégie multimarque.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ParfumsCosmétiquesEsthétismeBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER