×
6 894
Fashion Jobs
JACADI
Contrôleur(Euse) de Gestion Online & Offline H/F
CDI · PARIS
GUINOT MARY COHR
Responsable Régional(e) Des Ventes Guinot (37, 49, 72 et 86)
CDI · TOURS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · MARSEILLE
GALILEO GLOBAL EDUCATION
Responsable Recrutement Siège H/F
CDI ·
PRADA
Project Manager Prada H/F
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · FONTENAY-SOUS-BOIS
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · ALFORTVILLE
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · CRÉTEIL
CCLD RECRUTEMENT
Responsable de Clientèle Bancaire Particuliers - Val de Marne (94) H/F
CDI · MAISONS-ALFORT
CCLD RECRUTEMENT
Responsable Travaux Retail France H/F
CDI · STRASBOURG
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Aix en Provence
CDI · SAINT-ANTONIN-SUR-BAYON
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Valence
CDI · VALENCE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Paris Champs Elysées
CDI · PARIS
AIGLE
Charge d'Anmation E-Commerce F/H
CDI ·
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Directeur R&D H/F
CDI · LAVAL
ADIDAS
Senior Key Account Manager Intersport H/F
CDI · PARIS
SKECHERS
Responsable Grands Comptes
CDI · PARIS
ADIDAS
Responsable Grands Compte Reebok H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Bureau d'Etude
CDI · PARIS
CAMAIEU
Acheteur Denim H/F
CDI · ROUBAIX
LACOSTE
Global HR Project Manager F/H
CDI ·
GROUPE L'OCCITANE
CDI - Contrôleur de Gestion Marque - Erborian
CDI · PARIS
Par
Reuters
Publié le
17 déc. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'absence de touristes britanniques, coup dur pour les stations de ski

Par
Reuters
Publié le
17 déc. 2021

La fermeture du territoire français aux touristes britanniques pour cause de flambée des contaminations par le variant Omicron du coronavirus outre-Manche est un coup dur pour les stations de ski de l'Hexagone, qui perdent une précieuse clientèle.


Reuters



Annoncée jeudi par Matignon, l'interdiction de tout déplacement à destination ou en provenance du Royaume-Uni, sauf motif impérieux, doit entrer en vigueur ce vendredi à minuit.

"C'est une véritable catastrophe économique," déclare Christophe Lavaut, le directeur de la station savoyarde de Val d'Isère. "42% de la clientèle est concernée", explique-t-il. "On ne conteste pas" les mesures sanitaires, ajoute-t-il "mais on demande qu'on ne nous laisse pas tomber et qu'on pense à nous."

L'absence de touristes britanniques risque de peser lourd sur un secteur des sports d'hiver déjà fortement touché pendant l'hiver 2020/2021 par la fermeture des remontées mécaniques pour cause de pandémie de COVID-19.

Jean-Marc Silva, directeur général de l'association France Montagnes, précise que les Britanniques constituent le plus important contingent de touristes dans les stations françaises de ski et représentent 9% des clients.
"Ce sont les Anglais qui ont inventé le tourisme en montagne", dit-il. "Ils ont cette culture de la montagne et n'ont pas de montagnes, alors les montagnes françaises, ils se les sont appropriées. La clientèle française est plutôt attirée par le ski. Le Britannique, lui, il va skier mais il sera le premier à l'après-ski, il sera le premier à 'l'happy hours'", assure-t-il.

Mark Tanzer, directeur général de l'Association britannique des agents de voyage (ABTA), estime lui aussi que la décision du gouvernement français est un "coup de massue pour l'industrie du voyage d'hiver".

A l'Alpe d'Huez, autre station alpine, les Britanniques représentent un quart de la clientèle. Le directeur de l'office du tourisme de la station, François Badjily, espère que les pertes seront limitées autour de Noël, quand la majorité de la clientèle est française.

Mais en janvier, "qui est un mois où les Français partent peu en vacances et où on a beaucoup de clientèle internationale, ça va faire un vrai trou", déplore-t-il.
"C'est une clientèle qui a un panier moyen supérieur aux autres clients. Ce sont des gens qui prennent des cours de ski, qui vont au restaurant, qui sortent beaucoup. Si on perd un quart (de notre clientèle) avec les Anglais, on perd plus d'un quart du chiffre d'affaires."

(Reportage Ingrid Melander; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Sophie Louet)

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.