×
6 655
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

L'accélérateur Mode & Luxe entre en action

Publié le
today 11 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ce jeudi après-midi, dans l'enceinte du Palais Omnisports de Paris Bercy, les jeunes start-upers, étudiants en école de commerce ou entrepreneurs aguerris se pressaient pour assister à la journée Inno-génération organisée par Bpifrance, la banque publique d'investissement.


L'accélérateur Mode et luxe - DR


C'est dans ce cadre qu'a été officiellement lancé le nouvel accélérateur Mode & Luxe. La nouvelle structure d'accompagnement, annoncée en début d'année lors de la signature du contrat de filière, réunit 31 entreprises dynamiques du secteur, façonniers, distributeurs et marques. Une première promotion qui fait preuve d'une belle diversité avec des représentants de neuf régions réalisant en moyenne 6 millions d'euros de chiffre d'affaires, et dont les dirigeants ont en moyenne 36 ans. Une première promotion, dont la moitié des PME, proposent du prêt-à-porter et dont le parrain est Guillaume de Seynes.

"Nous sommes très fiers car c'est le premier projet du contrat de filière qui se concrétise, a expliqué le président du comité stratégique de la filière, dirigeant d'Hermès et président du Comité Colbert. Je crois beaucoup à la force de la création et ces acteurs possèdent cette force. Dans une maison établie, un créateur peut transformer les choses par ses idées. Tous les dirigeants qui sont là sont présents car ils ont été identifiés pour leur dynamique. Nous leur donnons l'opportunité d'aller plus loin et plus vite. Et parmi eux il peut y avoir les champions de dans dix ans".

L'initiative a la particularité d'avoir été portée collectivement par les différents organismes représentatifs du secteur et les comités professionnels de développement économique, qui financent à 50% le programme. "C'est une véritable satisfaction, appuie Pierre-François Le Louët, président de la fédération du prêt-à-porter féminin. Cela fait plus d'un an et demi que l'on a initié cela. Et nous avons travaillé ensemble pour sélectionner les candidats. Ce qui est très intéressant c'est que cela vient compléter les structures d'accompagnement existantes. Pour la fédération, nous avons Talents, IFM Labels et ce dispositif apporte un élément en plus". Bpifrance disposant ensuite sa structure de financement avec son fonds Mode&Finance.

Mais les dirigeant des 31 entreprises accélérées sont déjà à l'oeuvre. Leur cursus de 12 mois débute ce vendredi avec un premier séminaire, concocté par l'Essec et, bien sûr, l'Institut Français de la Mode, qui selon les échos des participants, s'annonce musclé sur la stratégie et le modèle économique.

Un plongeon direct dans le concret qui motive au plus haut point des entrepreneurs qui semblaient impatients d'avancer. L'enjeu premier : structurer l'entreprise pour lui permettre d'engager sa croissance. Un défi majeur pour transformer ces pépites en champions de demain.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com