×
Publicités

L'acheteuse et icône de mode russe Alla Verber s'est éteinte à 61 ans

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 8 août 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alla Verber, l'acheteuse la plus célèbre de Moscou, figure emblématique de la mode et du luxe en Russie, est décédée subitement à Forte dei Marmi, dans le nord de l'Italie, a-t-on appris le 6 août 2019. Elle avait 61 ans.


Alla Verber en compagnie de Stefano Gabbana et Domenico Dolce - DR


Selon les premières informations, Alla Verber, dont le nom de jeune fille était Alla Konstantinovna, est morte des suites d'un choc anaphylactique. Elle aurait eu une réaction allergique aux fruits de mer consommés au cours d'un dîner pendant ses vacances en Toscane. 

« C'est avec une profonde tristesse que nous annonçons le décès d'Alla Verber, vice-présidente du groupe de luxe russe Mercury et directrice des achats des grands magasins Tsum et DLT. Impossible de trouver les mots pour décrire l'ampleur de la perte ressentie par tous ceux qui ont côtoyé Alla Konstantinovna », déplore Mercury dans un communiqué.

Selon certains médias russes, la mort d'Alla Verber a été causée par une crise cardiaque et une défaillance générale liées à un choc anaphylactique, quand d'autres évoquent une longue maladie. Il y a une dizaine d'années avait été diagnostiqué un cancer du sang chez cette cadre dirigeante des grands magasins Tsum et DLT, avant sa rémission quelques années plus tard.

Les dernières publications qu'elle avait partagées à ses 465 000 abonnés sur Instagram remontent au 5 août. On peut y voir Alla Verber en train de faire du vélo et de se relaxer à Forte dei Marmi, une station balnéaire italienne prisée des vacanciers russes.

En tant qu'acheteuse internationale, Alla Verber était depuis deux décennies une habituée des défilés d'Europe de l'Ouest comme de New York. Aucun événement milanais de Dolce & Gabbana n'était totalement réussi sans une apparition d'Alla Verber, qui avait confié à FashionNetwork.com que sous sa direction, la maison italienne avait dépassé la barre des 100 millions de dollars de chiffre d'affaires en Russie.

Alla Verber incarnait à elle seule le groupe Mercury, premier importateur et détaillant de mode haut de gamme et de luxe en Russie, pour lequel elle a travaillé pendant 25 ans. Ces quinze dernières années, elle occupait le poste de vice-présidente de Mercury et de directrice de la mode chez Tsum, un grand magasin de l'ère soviétique quelque peu poussiéreux, situé à deux pas de la Place Rouge, qu'elle avait transformé en véritable plateforme de mode haut de gamme et d'avant-garde, sur une surface de 70 000 mètres carrés occupés notamment par Balenciaga, Yves Saint Laurent, Céline, Dolce & Gabbana, Alexander McQueen, Givenchy, Chloé et Stella McCartney. À bien des égards, Alla Verber était plus célèbre et plus populaire que n'importe quel créateur russe. 

Fait remarquable : même quand l'économie russe a souffert des sanctions imposées par l'Occident après l'annexion illégale de la Crimée par Vladimir Poutine, Alla Verber a réussi à poursuivre le développement son activité. En novembre 2017, elle a invité une foule d'amis venus d'Europe pour célébrer le 110e anniversaire de Tsum, moment fort d'une brillante carrière. 

Alla Verber a également injecté une énergie nouvelle en alignant les prix de ses magasins avec ceux pratiqués en Europe, et en mettant en place une politique avantageuse pour les clients chinois, qui représentent désormais 20 % du chiffre d'affaires du magasin Tsum à Saint-Pétersbourg.

Récemment, Alla Konstantinovna avait commencé à adopter un mode de vie plus actif : elle allait travailler à pied ou à vélo et, comme toujours, prenait part à de nombreuses mondanités, où elle semblait plus rayonnante que jamais. La nouvelle de sa mort a choqué non seulement la Russie, mais aussi tout le secteur de la mode.

Alla Verber était la "marraine" de l'industrie du luxe dans son pays. C'est grâce à elle que les vêtements des plus grandes maisons de mode internationales ont commencé à être distribués en Russie dans les années 1990 et que les grands magasins Tsum (à Moscou) et DLT (à Saint-Pétersbourg) ont entamé leur transformation. Elle était amie avec tout le monde — les grands couturiers, les personnalités politiques, le show business... Le nom d'Alla Verber était connu partout en Russie. Ses formules célèbres — « Going to a fashion show » (prononcé "Faah-shion"), « Guess where I am ? » — ont inspiré plusieurs collections de tee-shirts.

En 1976, elle avait quitté sa ville natale de Saint-Pétersbourg pour étudier à Rome, puis à Montréal et enfin à New York, avant de retourner en Russie pour commencer son ascension fulgurante dans le monde de la mode.

« Quand j'ai rejoint Tsum il y a quinze ans, je savais que ce grand magasin austère et monumental pouvait atteindre le niveau des plus grandes enseignes mondiales », avait raconté cette polyglotte à FashionNetwork.com, dans une interview exclusive accordée pour le 110e anniversaire du magasin.

Alla Verber avait commencé sa carrière dans la mode en tant que vendeuse à temps partiel. Dans les années 1980, elle travaillait directement avec les usines ; elle était fière d'avoir « commencé en bas de l'échelle pour progressivement gravir les échelons », ce qui lui permettait de prévoir avec finesse les évolutions des besoins et envies des consommateurs.

Alla Verber se frayait un chemin dans les maisons de couture de Paris et de Milan avec son œil infaillible, toujours prête à dépenser sans compter pour une collection coup de cœur. Une personnalité irremplaçable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com