×
6 873
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
9 juin 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’Allemand Kunert va se construire un avenir sans Burlington

Publié le
9 juin 2008

C’est la fin d’une époque pour Kunert. Le producteur et distributeur allemand met fin à sa collaboration avec Burlington, alors qu’il en possédait la licence jusqu’en 2015. La marque britannique a en effet été rachetée par Falke, conçurent direct de Kunert, qui engage un profond réaménagement de ses activités et pourrait lancer une nouvelle marque pour 2009.


www.burlington.com

C’est une longue relation qui se termine entre le distributeur et la marque. Les premières productions et distribution d’articles Burlington par Kunert remontent à trente ans. La marque avait d’ailleurs permis à l’entreprise allemande de renforcer son réseau et de l’étendre en France, en Autriche, en Suisse et aux Pays-Bas. En 1990, Kunert avait acquis la licence de la griffe. Et quand la possibilité de racheter celle-ci s’est présentée, le distributeur s’est lancé dans une vive bataille avec son concurrent Falke, qui eu finalement le dernier mot.

« Une poursuite de notre travail avec Burlington avec comme licencié notre principal concurrent ne nous a pas paru judicieux, explique Hermann de Jong, membre du comité de direction. Mais grâce à la réorganisation structurelle du capital financier et aux apports de Kingsbridge Capital, nous gagnons dans le même temps d'importantes et de nouvelles perspectives de développement ainsi que de nouvelles lignes de produits. Nous sommes très confiants dans le fait que nos marques historiques Kunert et Hudson fassent de nous une entreprise dynamique et rentable ».

L’Allemand table d’ores et déjà sur 55 millions de chiffre d’affaires pro forma, incluant 3,6 millions d’euros pour la réorganisation de l’entreprise. Kunert devrait ainsi prochainement passer par des baisses et montées de capital. Principal investisseur, Kingbrige Capital devrait ainsi permettre au groupe de résorber ses créances, avec ses co-investisseurs que sont la Deutsche Bank, EOS et Trafalgar.

Respectivement âgées de cent et soixante ans, les marques Kunert et Hudson sont maintenant les deux poumons de l’entreprise. Mais une troisième marque pourrait bien voir le jour. Devant être dévoilée à la rentrée prochaine, cette griffe annoncée en avril dernier pourrait arriver sur le réseau Kunert début 2009.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com