×
Publié le
20 avr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’Alliance du commerce sort un guide pour aider les marques à se "décarboner"

Publié le
20 avr. 2021

Après avoir lancé en 2019 un guide sur la mode responsable se concentrant sur le cycle de vie du vêtement, l’Alliance du commerce met cette année l’emphase sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre produites par le secteur de l'habillement (transport, logistique, points de vente…). Rappelons qu’à horizon 2050, la France s’est engagée à atteindre la neutralité carbone, tout comme les entreprises signataires du Fashion Pact. L’étude, réalisée en partenariat avec GreenFlex (qui épaule les entreprises dans leur transition environnementale et sociétale), rappelle les cadres juridiques, propose des actions concrètes à mener, évoque le nom de prestataires et partage des expériences d’enseignes.


Shutterstock


Il est essentiel, pour le délégué général de l’Alliance du commerce, Yohann Petiot, que la pandémie de Covid-19 n’ait pas "pour effet d'interrompre la transformation de notre filière. Ainsi, en complément des mesures de soutien prises lors de la crise, il est primordial que l'État accompagne l'investissement des entreprises dans le cadre du plan de relance".

L’objectif de l’étude est aussi de prouver que "les progrès techniques permettent de réduire aussi bien l'impact environnemental des points de vente que les coûts d'exploitation", ajoute Guillaume Simonin, directeur des affaires économiques et juridiques de l'Alliance du commerce. En ce sens, les délais moyens de retour sur investissement sont systématiquement mentionnés pour chaque solution proposée.

Ce guide intitulé "Décarbonons le commerce de la mode" ne traite que des opérations sur lesquelles les entreprises ont directement la main, c’est-à-dire de la sortie de l’usine à la gestion des invendus. Il se découpe en quatre thèmes: d’abord la gestion de l’énergie dans les entrepôts et en magasins, puis l’approvisionnement/logistique, ensuite les emballages et le conditionnement, et enfin le merchandising et la publicité sur le lieu de vente. Pour identifier les leviers de réduction de leurs émissions, les marques sont d’abord invitées à réaliser un bilan carbone.

Sur le sujet de l’énergie en magasin, par exemple, il est conseillé d’impliquer au maximum les personnels de vente en les formant et en nommant pourquoi pas une personne référente. "Nous avons commencé par sensibiliser l’ensemble de nos équipes en organisant un challenge énergie sur nos points de vente, évoque le groupe Eram. Cela nous a permis très rapidement de faire en sorte que nos équipes se prennent au jeu et que nos messages de sensibilisation soient incorporés au quotidien sans devoir insister. Au bout d’un an, les économies d’énergies ont été de plus de 13%."


Le guide détaille par exemple la méthode des 7R pour réduire l'empreinte des emballages - Extrait du guide


Il est aussi recommandé de mettre en place un système d’informations énergétiques pour tous ses locaux, afin de mesurer et gérer la réduction de sa consommation. Les Galeries Lafayette témoignent par exemple du fait que "le comptage est indispensable pour apporter une vision sur les consommations énergétiques significatives (CES). Sans cela, nous sommes aveugles. Pour constater des consommations énergétiques qui diminuent, il est nécessaire d’avoir des tableaux de bord qui remontent régulièrement les consommations énergétiques."

Techniquement, des actions opérationnelles sont déclinées au sujet des consignes de température, du pilotage de l’éclairage ou encore de la réduction du gaspillage énergétique à l’entrée des boutiques. Des solutions de financement sont également listées.

Pour le consulter dans son intégralité, ce guide étoffé est à télécharger gratuitement sur le site Internet de l’Alliance du Commerce.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com