×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
4 mars 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'américain Sports Authority se place sous protection de la loi sur les faillites

Par
Reuters
Publié le
4 mars 2016

Sports Authority s'est placée sous la protection du Chapitre 11 de la loi sur les faillites américaine, l'enseigne d'outre-Atlantique n'ayant pas pu faire face à la concurrence de grands groupes comme Walmart ou encore Amazon.

Sports Authority


Ce faisant, le groupe espère avoir accès pour sa restructuration à 595 millions de dollars (544 millions d'euros) de financement de débiteur-exploitant.

La restructuration devrait comprendre la fermeture ou la cession d'environ 140 magasins et de deux centres de distribution, à Denver et Chicago.

Cette mise en faillite était attendue, le groupe n'ayant pu rembourser une échéance de 20 millions de dollars le 15 janvier dernier, selon Reuters.

Sports Authority avait il y a plusieurs mois entamé des négociations avec ses créditeurs pour la restructuration de sa dette, et envisageait par ailleurs la vente de certains de ses actifs. Le groupe a indiqué que ces deux options restaient d'actualité.

« Des parties tierces nous ont fait part de leur intérêt à investir ou à acheter tout ou partie de Sports Authority », a ainsi déclaré Michael Foss, le PDG du groupe.

Sports Authority exploite actuellement plus de 450 magasins et est détenu par le fonds d'investissement Leonard Green & Partners, qui en a pris le contrôle en 2006 pour 1,3 milliard de dollars (1,19 milliard d'euros).

Selon Moody's, le détaillant a souffert d'une mauvaise performance commerciale depuis au moins quatre ans, et a dû faire face à des conditions climatiques défavorables, mais aussi à des erreurs de management.

Les ventes du groupe ont atteint 2,7 milliards de dollars au cours de l'exercice clos au 2 mai 2015, toujours selon Moody's.

Rothschild Inc. est le conseiller financier de Sports Authority et FTI, son conseiller de restructuration.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.