×
5 485
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
26 sept. 2005
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'antenne du Louvre à Lens sera construite par des architectes japonais

Par
AFP
Publié le
26 sept. 2005

LILLE, 26 sept 2005 (AFP) - L'antenne du musée du Louvre à Lens (Pas-de-Calais), le Louvre II, sera réalisée par les architectes japonais du cabinet Sanaa dont le projet a été retenu lundi après le vote de la commission permanente du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.


Vue générale prise le 12 mai 2005 à Lens du site où sera implanté le futur Louvre II - Photo : Denis Charlet

Sur les 120 projets, deux autres candidats étaient encore en lice pour remporter le marché: le cabinet de la Britannique Zaha Hadid et le Varois Rudy Riciotti.

Vingt-deux membres de la commission ont voté pour le projet japonais et 22 contre, mais la voix du président de l'assemblée régionale, Daniel Percheron (PS), qui soutenait le projet nippon, est prépondérante en cas d'égalité.

"La commission a été un peu frustrée qu'il n'y ait pas plus de débats", a reconnu Daniel Percheron devant la presse après le vote, en soulignant que le projet retenu faisait preuve de "beaucoup de simplicité" et était "remarquable".

"C'est un projet d'une grande beauté, cristallin, ouvert sur le ciel", a déclaré Jack Lang, vice-président (PS) du Conseil régional et ancien ministre de la Culture. "C'est à ma connaissance la première fois qu'une femme (Kazuyo Sejima, l'un des fondateurs du cabinet, ndlr) construira un monument public d'importance en France", a-t-il également souligné.

Le cabinet Sanaa (Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa) de Tokio, qui compte 24 architectes, a notamment conçu le musée d'art contemporain de Kanazawa (Japon) et l'immeuble Christian Dior à Tokyo.


Des personnes regardent la maquette du projet des architectes japonais du cabinet Sanaa pour la future antenne du musée du Louvre à Lens
Photo : Denis Charlet

Son projet se compose de quadrilatères de béton et de métal comportant des façades réfléchissantes en aluminium et des toits plats en verre. Le musée, situé au coeur d'un grand parc, sera disposé autour d'un hall entièrement vitré.

Le terrain où s'érigera le musée, près du centre-ville, de la gare et du stade, est un ancien carreau de mine, aujourd'hui une butte rendue à la nature, assez isolée au milieu d'un tissu urbain dense et plat.

Le budget de 117 millions d'euros devrait être financé à hauteur de 60% par le Conseil régional, de 20% par le Fonds européen de développement régional (Feder), de 10% par le département et de 10% par la ville et la communauté d'agglomération.

Les travaux devraient être achevés fin 2008.

Lens avait été désignée pour accueillir le nouveau musée le 29 novembre 2004. Le Louvre II accueillera en permanence un fonds de plusieurs centaines d'oeuvres prêtées par son prestigieux grand frère parisien, qui sera renouvelé tous les trois ans.

Par Martin de MONTVALON

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.