×
7 543
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

L'Apple Watch pourrait subir les droits de douane imposés par Donald Trump

Auteur :
Publié le
today 11 sept. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Une large gamme de produits Apple, dont l’Apple Watch, serait probablement affectée par les droits de douane envisagés par le président Donald Trump sur 200 milliards de dollars (172 milliards d’euros) de produits importés de Chine, a indiqué la firme à la pomme à des responsables du secteur américain du commerce, mais n’a pas cité l’iPhone.


L'Apple Watch pourrait être affectée par les droits de douane américains - AFP


Les écouteurs sans fil AirPods, les casques Beats et la nouvelle enceinte intelligente HomePod font également partie de ces appareils qui pourraient être taxés à 10 %, a déclaré le groupe californien dans une lettre adressée mercredi au gouvernement américain.

« Notre crainte avec ces tarifs c’est que les Etats-Unis soient les plus durement touchés, ce qui entraînera une baisse de la croissance américaine, de la compétitivité et des prix plus élevés pour les consommateurs américains », a-t-il dit.

Apple n’a pas souhaité commenter.

La lettre ne fait pas mention de l’iPhone, qui a représenté près de deux tiers du chiffre d’affaires de 229 milliards de dollars réalisé par le groupe au cours de son dernier exercice fiscal.

Le titre du fabricant de l’iPhone, qui a fini en baisse de 0,8 %, perdait 1 % dans les échanges d’après-Bourse.

Apple a également indiqué que des pièces d’ordinateurs pour ses opérations américaines seraient également touchées par ces tarifs douaniers ainsi que certains équipements utilisés pour la recherche et le développement.

Donald Trump a répondu samedi dans un tweet que « les prix Apple pourraient augmenter en raison des énormes droits de douane que nous allons peut-être imposer à la Chine - mais il existe une solution simple où il y aurait ZERO impôt et même une incitation fiscale. Fabriquez vos produits aux États-Unis au lieu d’en Chine. Commencez à construire de nouvelles usines maintenant ».

Le président américain s’est dit prêt vendredi à taxer 267 milliards de dollars (230 milliards d’euros) d’importations chinoises en plus de celles de 200 milliards sur lesquelles il doit se prononcer prochainement.

Avec Reuters