×
Publicités

L'armée transgressive de Maison Margiela part en manoeuvre

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 26 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En Grande-Bretagne, mère patrie de John Galliano, l'armée de réserve s'appelle "Territorial Army". Une véritable institution britannique. Chez Maison Margiela, le créateur a formé son propre régiment : une armée transgressive, qui a défilé mercredi midi à Paris.

 

Maison Margiela - Printemps-été 2020 - © PixelFormula


Iconoclaste jusqu'au bout, John Galliano a présenté sa collection Printemps-Été 2020 pour Maison Margiela sur l'air de Lili Marlene. Son régiment, évidemment, était mixte. Les hommes et les femmes portaient tous les mêmes talons de dix centimètres, arpentant un podium métallique dans un salon du Grand Palais.
 
Des infirmières sorties d'un hôpital de campagne de la Première Guerre mondiale déambulaient dans des capes joliment coupées, décorées de médailles militaires et coiffées de bérets, sanglées dans de robustes manteaux et des robes d'infirmières étourdissantes, le tout rappelant l'allure pour le moins sensuelle d'une Ava Gardner égarée en 2020.

Ajoutez à cela quelques cabans fantastiques, coupés dans un tissu tie-dye qui donnait l'impression d'avoir été peint par une main géante, et des sahariennes militaires à quatre poches, sublimes.

Au mess des officiers, des colonels en permission attendaient l'heure du souper en blazers croisés à rayures, coupés avec précision, portés avec des jodhpurs en denim découpé en fentes. Au même moment, leurs lieutenants revenaient du front (ou peut-être d'un tapis rouge ?), accompagnés de leurs compagnes, vêtus de trench-coats perforés ou d'imposants manteaux semi-transparents, plus colorés. 


Maison Margiela - printemps-été 2020 - © PixelFormula


Pour son amusant finale, John Galliano a fait défiler un marin aux moeurs douteuses, vêtu d'un manteau de cadet de marine en cuir noir à rayures blanches, qui plantait férocement les talons de ses cuissardes sur le podium, en déclenchant un tonnerre d'applaudissement.
 
Comme toujours, John Galliano a respecté la tradition du mystérieux fondateur de la maison et n'a pas salué à la fin du défilé. Mais il faut le dire, il a dessiné une collection vraiment accomplie, élégante et innovante, en phase avec l'ADN de cette maison conceptuelle. Sans renoncer à sa créativité légendaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com